Forum francophone sur le groupe allemand de néo-métal/Rock
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Fiction/Nouvelle] Tu es à moi à présent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Morrigane
Revolution BRONZE
avatar

Féminin Messages : 347
Age : 28
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 02/02/2008

MessageSujet: [Fiction/Nouvelle] Tu es à moi à présent   Mer 11 Juin - 22:58

Voici une sorte de nouvelle (aucun rapport avec Panik bien que l'idée d'en faire une me travaille ^^)
C'était à la base le cadeau d'anniversaire à ma Sushi, qu'elle n'a jamais eu car je l'ai jamais fini T_T

Ca me tente bien de mettre le début ici, puis, peut être que pendant le bac ça me détendra d'écrire la suite... (ou pas)

Dsl pour les fautes d'ortho...

...Tu es à moi à présent...

Iris se réveille en sursaut, la respiration rapide, les muscles de son corps crispés.
Elle fixa le plafond sombre un instant, remettant ses idées en place.
Ce n’était qu’un cauchemar.
Le même qu’elle faisait depuis bientôt deux mois. Et dont elle ne parvenait à retenir le moindre détail à son réveil, excepté un sentiment de peur.
Elle soupira brusquement et se redressa.
Son radio réveille lui indiqué 10h00 et le soleil perçait doucement ses persiennes.
Elle se rendit à la cuisine, et se remplit une tasse de café, comme à son habitude, et mit le CD espagnol que son meilleur ami lui avait rapporté d’Andalousie.
La musique rythmé retenti dans son petit appart, la réveillant complètement.
Elle s’installa sur le canapé, le journal du jour sur les genoux et commença à le feuilleter.
Iris grimaça en découvrant le titre :
« Le Serial Killer frappe de nouveau, pour la dixième fois »
L’article disait la même chose que les 10 autres qu’elle avait lu au cours des deux derniers mois : le corps d’une jeune femme, parfois celui d’un jeune homme, a été retrouvé dans une rue déserte sur le coup de cinq heures du matin, les poignés et la gorge tranché. Aucun témoin, aucune preuve.
Iris regarda la photo de visage souriant de la nouvelle victime qui accompagnait l’article : une jolie rousse, aux yeux vert.
La gorge nouée, elle jeta le journal sur la table basse, à côté d’une multitude de papier.
L’un deux s’envola et tomba à ses pieds.
Elle se baissa pour le rattraper : c’était le numéro du Commissaire Albret. Le même en charge de l’enquête du nouveau tueur en série.
Iris le reposa sur la table.
C’était elle qui avait découvert la première victime de cette série déjà trop longue.

Elle s’en souvenait avec une telle précision qu’elle pouvait revivre la scène rien qu’en fermant les yeux :

Il était 4 heures du matin. Iris venait de quitter ses collègues, barmans de la Calle Ocho et marchait d’un pas soutenu à travers la ville endormie qu’elle connaissait par cœur.
A cette heure là, les rues étaient désertes, et elle ne craignait rien (ou du moins c’est ce qu’elle se disait tous les matins en sortant du bar).
Il faisait doux, surtout pour un mois de Mars, le ciel était dégagé, la lune presque pleine. Le vent frais faisait danser ses cheveux bruns.
Alors qu’elle était à deux rues de chez elle, un gémissement étouffé se fit entendre.
Elle s’immobilisa, les oreilles attentives, les yeux scrutant la partie sombre de la ruelle à sa gauche.
Pas vraiment sûre d’elle, elle s’approcha en demanda :
« Il y’a quelqu’un ? »
Soudain, elle se prit les pieds dans un sac à main abandonné au milieu de la ruelle. Rouge.
Elle se baissa, septique, le cœur battant, et l’attrapa.
C’est là qu’elle la vit.
La première chose qu’elle fit, fut de hurler et de reculer de trois pas, le sac pourpre serrer contre sa poitrine.
La noirceur de la ruelle n’avait pas été assez forte pour lui dissimuler la jeune fille, étendue plus loin, au milieu de son sang.
Passer le choc, Iris se précipita vers le corps.
Que devait-elle faire ? La police ? Une ambulance ? Aller chercher quelqu’un ?
Elle faillit avoir un haut le cœur en détaillant l’état de la jeune fille.
Du sang s’échappait encore de sa gorge, et elle était toujours en vie.
De faibles gémissements s’échappaient de ses lèvres pâles.
Elle se souvient avoir alors penser : « c’est fini pour elle, elle va mourir »
-Mademoiselle ? Vous m’entendez ? Demanda-t-elle paniquée.
Les yeux clos de la jeune fille papillonnèrent mais ne s’ouvrirent pas.
Iris fouilla, les mains tremblantes, son sac à la recherche de son portable et composa le numéro du SAMU, fébrile.
Elle s’assit à côté de la jeune fille agonisante, morte de froid, les larmes aux yeux.
En balayant la ruelle du regard, elle crut distinguer un faible mouvement derrière une poubelle.
Elle n’eut même pas la force ni l’envie d’avoir peur.
De toute façon, le tuteur devait être loin ou l’aurait déjà tué, avant qu’elle appel des secours.
Les SAMU mirent 15 minutes à arriver, ce fut le temps exacte que mit la jeune fille pour agoniser sous ses yeux impuissants...

0o0o0o0

Depuis cette fameuse nuit, où elle avait découvert Angélina Devia, Iris avait le sentiment d’être suivit. Peut on être suivit par une ombre ?
Iris était tentée de répondre oui, car, c’était bien une ombre qui la suivait quand elle rentrait chez elle après son service.
Dans toutes les rues un peu sombres qu’elle traversait, elle entendait comme des pas, elle percevait des mouvements.
Et toujours, le cœur battant, la sueur froide, elle poussait le volume de son mp3 à fond et accélérait le pas.
Elle n’avait pas parlé de cela au Commissaire Albert, pour la simple est bonne raison qu’elle n’avait pas de preuves tangibles et qu’elle-même n’en était pas sûre.
Suivit par une ombre… Sentiment d’angoisse… Peur… Paranoïa...
Après tout, ce n’était pas les symptômes normaux pour quelqu’un ayant regardé une fille agoniser à ses pieds à la suite de l'agression d’un tueur en série ?
Le tout bien sûre à deux, trois heures du matin en rentrant chez elle.
Non… C’était de la psychose. Définitivement.
Et elle le souhaitait de tout son coeur...

0o0o0o0o0

Iris secoua la tête comme pour se sortir le souvenir de la tête et bu une gorgée de café.
Le Commissaire Albret lui avait passé son numéro avec l’habituelle « si quelque chose vous reviens, n’hésitez pas à m’appeler », après qu’elle eut raconté dans quelles circonstances elle avait trouvé Angélina Devia dans la ruelle.
C’était il y a deux mois, marquant le début de ce cauchemar qui revenait toute les nuits, l’empêchant de se reposer véritablement.
Elle était si fatiguée.
Iris se leva, saisit le journal et le jeta dans la poubelle.

Le soir même, tout s’accéléra.
De bonne humeur, Iris servait les clients du bar, répondant à leurs plaisanteries.
Le bar était plein, on était samedi soir. La musique était a fond.
-Je voudrais une vodka orange sanguine, s’il vous plait mademoiselle. Lui demanda une voix grave et sensuelle à travers le brouhaha du bar.
La voix de l’homme lui glaça le dos et elle resta tétanisée un instant, n’osant pas se retourner vers lui.
Elle saisit un verre et la bouteille de vodka avant de lui faire face.
L’homme qui lui avait parlait était appuyé sur le bar, avec un air nonchalant , un petit sourire aux lèvres et la regarder fixement.
Il avait des yeux marron, presque rouges.
Ces cheveux étaient noirs.
Il était beau, trop beau.
Toute son aura transpirait le danger.
Son cœur s’accéléra sans explication.
De peur ou de désir ? Peut être des deux.
Elle fut incapable de soutenir une seconde de plus son regard. Il la mettait mal à l’aise, comme si elle était face à un prédateur.
Cet homme était différent.
Elle lui servit, le visage baissé, sa vodka.
Elle allait s’éloigner, comme lui dictait son instinct, quand le brun lui saisit le poignet.
Elle poussa un petit cri de surprise : la main était étrangement blanche, d’un aspect de porcelaine, mais surtout, elle était glacée.
Les yeux de Iris se retrouvèrent une nouvelle fois plongée dans ceux du jeune homme.
Et elle se mit à trembler.
-Tout va bien Iris ? Demanda Antony, son collègue en arrivant auprès d’eux.
Iris détourna la tête vers lui. Le client la lâcha et elle fut comme sortit d’un rêve (ou plutôt d'un cauchemar).
Elle reprit soudainement conscience du bruit environnant et du lieu dans lequel elle se trouvait.
-Oui, tout va bien… Bredouilla-t-elle sous les yeux inquiets du barman.
Elle sentait encore l’emprise de cette main gelée sur son poignet.
Mais l’homme avait disparut, remplacé par un autre client.
-T’as vu le mec Antony, qui était là ? Demanda-t-elle.
-J’ai surtout vu ta tête paniquée. Tu es sûr que ça va ? Tu es pâle.
Iris toucha son front de sa main tremblante.
-Je crois que je vais prendre ma pause…
Elle sortit du bar encore sous le choc et s’alluma une clope.
Les yeux de l’étrange client dansaient devant ses yeux comme graver dans sa rétine.
Il lui avait lançait un regard, un de ces regard qui vous donne envie de fuir. De fuir la mort.

« Tu es à moi à présent » semblait avoir voulut dire ces deux yeux marron rouge.

A suivre ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KawaiiDoll
Revolution ARGENT
avatar

Féminin Messages : 590
Age : 30
Localisation : Somewhere... My dream is to fly over the rainbow, so HIGH
Date d'inscription : 24/04/2007

MessageSujet: Re: [Fiction/Nouvelle] Tu es à moi à présent   Mer 11 Juin - 23:18

Moi j'aime beaucoup, j'adore les thrillers et tu décris tellement bien les choses
que j'ai le coeur qui palpite au rythme de celui d'Iris. bounce

Je commence déjà à "psychoter", vivement la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/kawaiiidoll
tati90
Nouveau
avatar

Féminin Messages : 4
Age : 27
Localisation : suisse
Date d'inscription : 07/04/2008

MessageSujet: Re: [Fiction/Nouvelle] Tu es à moi à présent   Jeu 12 Juin - 11:40

j'adore vraiment ton style d'écriture tu me fais vraiment vivre l'histoire c'est un peut flippan mais trop bien vivement la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morrigane
Revolution BRONZE
avatar

Féminin Messages : 347
Age : 28
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 02/02/2008

MessageSujet: Re: [Fiction/Nouvelle] Tu es à moi à présent   Jeu 12 Juin - 21:59

Merci les filles !!! =)
Ca fait plaisir d'avoir des retours positifs !
Pour la suite, je ne vous promet rien hélas. Peut être dans la semaine prochaine.
Avec moi l'inspiration vient d'un coup ou pas du tout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titane
Modératrice
Modératrice
avatar

Féminin Messages : 1671
Age : 26
Localisation : München City
Date d'inscription : 20/06/2007

MessageSujet: Re: [Fiction/Nouvelle] Tu es à moi à présent   Ven 13 Juin - 12:37

J'adore !
Très bien écrit. Je suis parano maintenant xD

Vivement une suite =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ludamiel
Revolution BRONZE
avatar

Féminin Messages : 279
Age : 23
Localisation : perdue dans le tarn et garonne
Date d'inscription : 31/12/2007

MessageSujet: Re: [Fiction/Nouvelle] Tu es à moi à présent   Sam 28 Juin - 16:39

J'aime bien.

Suite ? What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morrigane
Revolution BRONZE
avatar

Féminin Messages : 347
Age : 28
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 02/02/2008

MessageSujet: Re: [Fiction/Nouvelle] Tu es à moi à présent   Sam 5 Juil - 13:06

Merci beaucoup ^^
La suite, pour l'instant c'est un peu compromis, j'y pense mais je suis très occupé...
Je l'écris le plus vite possible promis !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
miiss-marine
Panik FAN
avatar

Féminin Messages : 175
Age : 23
Localisation : Va savoir xP [70]
Date d'inscription : 15/02/2008

MessageSujet: Re: [Fiction/Nouvelle] Tu es à moi à présent   Jeu 17 Juil - 22:23

Heh beh, j'aimerais pas être à la place d'Iris :S

Mais j'aime bien ton premier chapitre. Vivement la suite =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmiiss-roockx.skyblog.com
kamikazherz
Revolution PLATINE
avatar

Féminin Messages : 1967
Age : 31
Localisation : Dans un autre monde avec du hardcore dans les oreille :p
Date d'inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: [Fiction/Nouvelle] Tu es à moi à présent   Ven 18 Juil - 22:17

Oh c'est dommage qu'il n'y est pas de suite :s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morrigane
Revolution BRONZE
avatar

Féminin Messages : 347
Age : 28
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 02/02/2008

MessageSujet: Re: [Fiction/Nouvelle] Tu es à moi à présent   Ven 1 Aoû - 12:39

Hem... Désolé, vraiment.
Je viens de récupérer ma connexion internet (1 mois quand même). J'ai vraiment pas eu le temps d'écrire la suite. Avec le déménagement, l'aménagement de mon nouveau chez moi, les diverses sorties pour fêter le bac (hiii), les popotes et le code : j'étais chez moi que pour me doucher et dormir un peu.
Là, ça c'est un peu calmé.
Donc, je pense pouvoir me poser demain, ou après demain pour écrire.
Je suis désolé ^^

Merci beaucoup de vos messages =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Fiction/Nouvelle] Tu es à moi à présent   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Fiction/Nouvelle] Tu es à moi à présent
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouvelle fiction
» [@] La Nouvelle Star allemande nous présente le sosie de Bill Kaulitz !
» [Rumeur] Tom a une nouvelle copine!
» [Info] Bill : nouvelle coiffure, nouveau style : photos !
» La petite nouvelle: Saranayde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.Panik-Music.fr :: Divers :: Fan Fictions-
Sauter vers: