Forum francophone sur le groupe allemand de néo-métal/Rock
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [En cours]Himmel Hilf

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nou'
Nouveau
avatar

Féminin Messages : 9
Age : 26
Localisation : Ma__Rock
Date d'inscription : 13/12/2007

MessageSujet: [En cours]Himmel Hilf   Ven 5 Sep - 17:39



Hello,

Donc voila cette fiction a été ma première avec Panik.

Himmel Hilf étant ma chanson préférée ben le titre est parti tout seul lol!





Séquence 1 :


Le regard vide, Lina osait a peine défiler le ciel de ses yeux perlés de larmes, plus les secondes défilaient plus elle réalisait, pire chaque gouttelette froide de pluie qui tombait dru la ramenait à la réalité avec un brutalité non violente. Elle leva une main tremblante et la passa lentement sur son front humide afin d’écarter une mèche qui venait gêner son moment de pur amertume. Oui un moment bien pur ou elle se retrouvait seule face à ses craintes de gamine et ses rêves infantiles, une dyade bien paradoxale ou se mêlaient haut et bas pour ne former qu’une seule et même spirale étourdissante : celle de la vie sous toutes ses formes.


Surprise par ce qu’elle découvrait au creux de son âme terrassée, elle esquissait à chaque fois un rictus serré, un rictus peut-être né d’un éclat d’un songe perdu et d’un soupçon de malaise aberrant. Au fond d’elle, une petite voix aigue résonnait mélodieusement « Himmel Hilf » mais elle avait beau épier l’épaisse couche de nuage au dessus de sa tête , la seule chose qu’elle lui inspirait était encore plus de maux, plus de douleurs, sans le moindre fragment d’aide ni de compassion.

Une petite buée blanchâtre s’échappa alors de sa petite bouche, elle venait de soupirer espérant chasser toutes ses pensées sombres et moroses.

Elle se redressa au milieu de la cour à peine éclairée d’un fin rayon qui émanait de lune, à cette heure bien tardive tous les locataires de la citée devaient s’être réfugier dans leur étroites chambrettes, désirant ainsi fuir le plus longtemps possible le regard critique des autres. Selon Sartre « L’enfer c’est les autres ! » Lina se rejoignait volontiers a cette perception philosophique, depuis toute petite elle avait vécue parmi des autres qui l’avait martyrisée, battue, ignorée, voire même méprisée … Il est vrai qu’elle ne pouvait se permettre le luxe d’espérer être accepté par les autres …Elle avait grandit au sein d’une différente famille chaque 3 mois, noyée sous des flots de rites, de valeurs et de croyances sous chaque nouveau toit…Comment faire pour s’accommoder ? Depuis la mort mystérieuse de ses parents elle n’avait fait que sillonner les foyers ou elle n’était qu’une bouche de plus à nourrir ou un fardeau de plus à porter, une inconnue qui venait se mélanger à la cohue réticente… elle ne pouvait qu’être considérée comme un rejeton de la nature, sujet de pitié favoris pour les plus chanceux.

Mais pourquoi se plaindre de son passé houleux ? Il s’en été allé et cela était le plus important … pourtant dans un minuscule coin au fond de son esprit , elle savait qu’elle ne se détacherait jamais de son vécu ni de ses souvenirs car c’était eux qui faisait d’elle ce petit bout de femme certes noircit par les chagrins mais pourtant se tenant la, debout face contre ciel, prêt à se faire entendre, prêt à survivre.

Elle serra sa guitare contre sa poitrine, laissant ainsi sa douce mélodie valser au rythme des battements sourds de son cœur, d’une voix tremblante elle toussota puis susurra un petite mélodie :


"I've been trying too hard
J'ai essayé si difficilement
I've been spinning around
J'ai tourné autour
Got people chasing me down
Ayant des gens qui me rabaissaient si bas
Gotta find a way back to my world somehow, somehow
D'une façon ou d'une autre je devais trouvais le chemin du retour à mon monde

Right now I wanna get lost inside of a song
Maintenant je veux me perdre au fond d'une chanson
Where there's no right or wrong
La ou il n'y a ni de raison ni de tort
In my room all alone is where I belong
Quand je reste toute seule dans ma chambre
My life is mine once I'm behind the door
Ma vie est mienne une fois derrière la porte

Whenever we're together no one's a star
A chaque fois que nous sommes ensembles aucun de nous deux n'est la star
I can pour it all out right from the heart
Je peux tout déverser droit de mon coeur
If it's up to me, we'll never be apart
Si ça ne tenait qu'à moi, nous ne serons jamais séparés
I'm in love with my guitar
Je suis amoureuse de ma guittare"


Quelques instants plus tard une voix rauque vint briser son illusion paradisiaque en criant méchamment :
" NAN MAIS TU VAS TE LA FERMER OUI ? Y’EN A QUI ONT TRAVAILLE TOUTE LA JOURNEE …SI ON PEUT MEME PLUS SE REPOSER CHEZ SOI NON MAIS QUELLE JEUNESSE !! OÙ EST-CE QUE NOUS ALLONS ….JE VAIS PORTER PLAINTE … JE VAIS PREVENIR LE PROPRIETARE …"

Lina ouvrit ses yeux mouillées puis crispa son visage en longeant la cour humide, le vent sifflotait dans ses oreilles comme pour venir l’apaiser de son petit murmure, elle continua son chemin jusqu'à son studio sans entendre la voix surgissant d’une fenêtre qui ne cessait d’indigner et d’insulter une jeunesse qui tente vainement de se retrouver, une jeunesse en quête de révolution.

Lorsque d’un pas mal assuré elle ouvrit la porte de sa chambre, cette dernière se mit à couiner légèrement entraînant dans sa quête une poignée de poussière entassée par terre.
Lina pénétra dans son studio ou immédiatement après l’entrée se trouvait une petite table de bois, sûrement faite à la main, au dessus de la table on pouvait apercevoir une petite bête à la fourrure sombre qui dégustait les quelques miettes de pain à porté de museau. Le petit rat n’avait pas l’air apeuré et n’essaya pas de fuir en remarquant la silhouette fine de la jeune demoiselle qui s’avançait vers lui, bien au contraire il restait la immobile à la contempler avec une petit air malicieux.

Lina ( souffla ) : Salut mon petit Croutard … tu t’es bien ennuyé aujourd’hui j’espère !!

Elle arbora un bref sourire plus pitoyable que blasé et elle posa sa guitare sur un fauteuil bien ramolli juste derrière elle, puis se laissa tomber sur une petite chaise, dévisageant le petit minois repoussant du rat, celui ci s’immobilisa en face d’elle et la regarda aussitôt dans le blanc de ses yeux en tendant ses oreilles chiffonnées comme pour l’écouter.
C’était une petite coutume que de déverser les événements troubles de son quotidien bien monotone sur la petite bête, qui semblait être son seul ami.

Lina : Oh mon petit Croutard, si tu savais, ce matin j’ai passé l’audition la plus minable de toute mon existence … Toute mon existence est minable me diras-tu mais un infime espoir tout rikiki avait trouvé refuge en moi … j’avais espéré qu’on puisse percer mon talent avant qu’il ne s’évanouisse … mais franchement ça été terrible … tellement terrible …

==> Flash Back<==


Je m’avançais a pas lent, épiant le sol du regard, comme toujours je m’attardais sur mes petites pensées tout en marchant, le vent qui caressait mes joues rosis par le froid me donnait presque l’impression de planer, je doit l’avouer j’avais peur.

Lorsque je fus arrivé devant l’immense bâtiment d’Universal, le sang qui coulait dans mes veines se chauffait et se contactait, chacune de mes veines étaient envahies par une onde d’appréhension meurtrière, les jambes engourdis j’osais a peine m’avancer, quelques minutes plu tard, le temps de cogiter et de me murmurer des échos d’encouragements et me voila entré. Tout là-bas était gigantesque, et sur tous les visages des sourires accrocheurs luisaient de mille et un feux.

Je remplis mes paumons pétrifiés d’une bouffé d’air tiède qui échappait du radiateur au dessus de ma tête, puis j’entrepris mon chemin vers un petit sentier ou se trouvait un bureau avec une porte en verre fumée où une petite banderole accrochée indiquait le bureau du directeur artistique.

D’une main tremblante j’effleurai la poignée mais un cri strident me stoppa net, je me retourna et aperçue une jeune demoiselle avec un badge sur son chemisier.

La demoiselle : Qu’est-ce que vous faites ici ? Cet endroit est interdit au public !!

Le petit ton arrogant venait s’ajouter au stresse qui angoissait tous mes mœurs, la voix enjouée par la panique aucun son ne sortit de ma bouche, et le regard noir de la demoiselle devenait de plus en plus menaçant, je levai les yeux vers son badge en compressant mes lèvres, si je voulais réaliser mon rêve je devais défier le monde… et ce monde commençait par cette personne qui me bloquait le passage.

Lina (balbutiant) : Ch…Cher Justine, je vous prierai d’adopter un ton plus amical, de plus je ne suis pas n’importe quel public, si vous aviez pris le temps de le remarquer je porte une guitare et des partitions, donc je suis une musicienne qui risque d’être très en retard a son entrevue avec votre directeur artistique.
Justine (arborant un sourire) : pas très convaincant comme discours, je me présente, Justine Levier, directrice artistique de la maison de production Universal.

Je te jure qu’à cet instant la je me sentis fléchir, et mes deux jambes commencèrent a se heurter en tremblant, Bon Dieu qu’est-ce que je venais de faire ??

Justine : c’était une blague !! Je suis la secrétaire du directeur, veuillez retourner l’attendre a l’accueil je le préviendrai de votre présence dès qu’il sera libre.

Lina : m-e-r-c-i…

Justine me donna une tape amical dans le dos, mais il faudrait avouer que son humour assez décalé m’avait quelque peu irrité, je baissai mes yeux et ravalai toute ma haine, il fallait que j’arrive a canaliser toute mes émotions dans ma chanson.
Je m’assis sur une chaise en bois bien inconfortable et sortit mon calepin ou je griffonnais quelques mots qui résonnaient dans mon fort intérieur.

Pendant ce temps là Justine au lieu d’aller prévenir son patron, alla s’asseoir a son comptoir en sirotant une tasse de thé lipton, je me mordilla la lèvre en la fixant bizarrement mais au moment ou j’allais baisser mes yeux elle leva la tête et m’adressa un petit sourire, et me fit un signe de la main. Malgré moi ma mâchoire se figea et mes lèvres s’étirèrent pour dessiner un sourire sincère.

Ce fut un quart d’heure après qu’elle vint enfin me chercher un sourire radieux au visage, elle m’accompagna et remarquant mes doigts crispés sur la guitare elle me souffla un « bonne chance » et tourna les talons.

J’étais a nouveau face à cette énorme porte vitrée ou les feuilles desséchées de mon destin se froissaient entre mes propres mains, j’entrai et à ma grande surprise se fut un jeune homme d’un peu près mon age -22 ans- qui m’accueillit, ses yeux débordant de gentillesse me donnèrent immédiatement confiance, et je m’avançai vers lui en lui tendant une main frissonnante.

Directeur : Asseyiez-vous !!

Je m’exécutai, puis avant qu’il ait pu prononcer un mot, je me mis caresser les cordes de ma guitare, il se tut et me regarda, je lui chantonna une composition personnelle intitulé « No Tomorrow » puis je m’arrêta attendant son verdict.

Directeur : Voila une chanson à texte magnifique, chantée par une voix bien singulière …-il se toucha le menton et réfléchit quelques secondes- cela dis Mademoiselle Spencer, ce n’est pas ce que nous attendons, je veux dire que vous avez du talent, un peu trop même, votre texte est un peu trop morbide il lui manque quelque chose de poignant, les jeunes aujourd’hui ont besoin d’un son accrocheur, bruyant, mêlé a des paroles révolutionnaires. Votre look aussi est assez banale, il faudrait essayer de sortir le coté féminin en vous, et ajuster votre tout avec un peu plus de gaieté !! Souriez merde la vie est à vos pieds !!

Tant de critiques inutiles, lui aussi il allait étouffer l’artiste sommeillant en moi, lui aussi il allait briser le seul reflet de moi subsistant encore dans mon corps inerte.

Lina : Trop de talent ? En gros vous voulez quelque chose de commercial chanté par une de ces poupées Barbies qui de jour en jour s’emparent du monde artistique … Voyez-vous c’est les gens comme vous qui sont entrain de tuer l’art et la musique … non mais laissez moi rire … des paroles révolutionnaires … la révolution n’était-elle pas sensée aboutir a une changement sain ??

Je me levai hors de moi, et m’apprêtai à quitter son bureau, mais sa voix me retint a temps.

Directeur : je n’ai jamais dit que je n’allais pas vous donner votre chance, c’est juste qu’il nous faut peaufiner un peu plus votre texte et votre apparence !!

Lina : je suis comme je suis … c’est à prendre ou a laisser …sur ce Adieu !!

La sueur froide qui parcourrait mon corps me fit réaliser une fois de plus que j’avais perdue cette bataille, au moment de sortir je jetai arbitrairement une regard vers le comptoir de la secrétaire, elle était entrain de rigoler avec un groupe de 6 garçons dont l’un d’eux lui tenait ouvertement la main, je n’eus même pas le temps de lui adresser un adieu, elle était trop absorbée par sa ballade romantique avec son courtisant. Mon regard se posa alors sur l’un des jeunes hommes les accompagnant et nos yeux se rencontrèrent dans un pur moment, ou mon âme plongea dans la sienne, mais je revins bien vite a moi : une femme âgée aux traits sévères me secouait.

… : vous comptez sortir ?

J'adressai un dernier regard au jeune homme brin tandis que son ami étrangement cagoulé lui tapotait le dos en rigolant afin de le stimuler à pouffer de rire lui aussi, il devait avoir raconté une vanne pas drôle puisqu'il était le seul à se marrer, puis je cédai le passage et sortit, laissant derrière moi une partie de mon ego dans l’oubli, mon petit calepin était resté à la merci des regards accusateurs.

==>Fin du Flash Back<==


Lina : pfff … si sa continue je crois que je ne percerai jamais, en plus les fins de mois deviennent de plus en plus serrées je vais devoir faire des heures supplémentaires au bar.

Elle se leva difficilement, enjamba un petit tas de vêtements à elle qui faisait du tourisme sur le sol, et elle se jeta sur son grand lit qui bien sur lui souhaita une bonne nuit en émettant un grincement strident.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angel-Xtreme
Revolution PLATINE
avatar

Féminin Messages : 1179
Age : 23
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 05/06/2007

MessageSujet: Re: [En cours]Himmel Hilf   Ven 5 Sep - 22:21

J'adore Shocked

Super bien écrit I love you

J'attend la suite avec impatience !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/angelique.pionnier
clémence
Revolution


Féminin Messages : 22
Age : 25
Date d'inscription : 24/09/2007

MessageSujet: Re: [En cours]Himmel Hilf   Lun 8 Sep - 22:52

c super hate d'avoir la suite angel -xtreme a raison c'est super bien écrit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://musiklebs.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [En cours]Himmel Hilf   

Revenir en haut Aller en bas
 
[En cours]Himmel Hilf
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recherche cours/prof de guitare slide sur Paris
» Recherche cours de batterie (niveau débutant) sur Rennes
» Enregistrement, Sonorisation et cours de batterie !!!
» [Opération] Le rêve de Bill : lever les mains pendant Hilf Mir Fliegen
» Cours video pour debutant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.Panik-Music.fr :: Divers :: Fan Fictions-
Sauter vers: