Forum francophone sur le groupe allemand de néo-métal/Rock
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Fiction] Renaissance à Hambourg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
nikii
Revolution BRONZE
avatar

Féminin Messages : 351
Age : 23
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: [Fiction] Renaissance à Hambourg   Mer 12 Aoû - 0:01

Je me lance, Here We Go ^^
Laissez moi un petit avis de ce prologue, bonne lecture Smile



Prologue


-Voila, tout ça pour dire qu’on agrandit la famille et que nous accueillons un nouveau bébé…

-Timo, elle va te tuer !

-Et oui : «elle ». Fraichement dénichée par Linke !

-Timo, David a raison, les PANIK vont devoir se passer de leur chanteur !

-Rappeur ou MC, Franky, rappeur, c’est toi la tapette hein !

Le dénommé Timo se prend une claque derrière la tête. Il fixe le chanteur, Franky, hargneux, puis un sourire espiègle se dessine sur ses lèvres, ne tenant pas compte de l’interruption, il continu hilare sur sa lancée :

-Et donc on accueil une nouvelle guitariste, car on pensait que donner un plus de peps à nos morceaux serait génial ! J’en dis pas plus, car les autres on en marre que je mobilise la parole !

-Une habitude chez toi vieux.

- Sommes-nous amis David ? J’en doute, j’en doute…Bref, enfin vous verrez notre nouvelle guitariste lors de notre passage à Viva Comet ce samedi !

-Même si Timo doute de mon amitié je vous assure que ça ne mettra jamais notre groupe en péril ! Et n’oubliez pas de voter pour nous pour les Comet ! Tchuss !

Juri, le batteur, coupe la caméra, jette un regard apeuré aux garçons et s’en va poster la vidéo sur le site du groupe Panik.
Hambourg, sa vie nocturne, son lac artificiel, mais aussi sa vie culturelle ! Comment dissocier culture de musique, c’est tout bonnement impossible ! C’est pourquoi une bande de pote déjanté : Timo, Franky, Linke, David, Jan, Juri , a décidé de s’y installer pour peaufiner la préparation de leur second album. Un album ? Une bande de pote ? Bien entendu, les garçons ancien Nevada Tan, à présent PANIK, forment l’un des groupes rock les plus en vogue du moment en Allemagne.
Aujourd’hui ils découvraient leur nouvelle guitariste, le SOS avait été lancé quelques semaines par Linke et David qui trouvaient que faire les solos et se remettent dans la mélodie c’était cool une fois mais ça devient vite lassant. Le groupe s’était donc mis d’accord, il leur fallait absolument une perle rare. Seulement lorsque David et Linke proposent quelque chose c’est qu’ils ont bien évidemment prévu réponse à leur quête !
Aujourd’hui c’était le grand jour, impatients, ils avaient enregistrés une vidéo pour leurs fans, pendant que Linke et Jan faisaient un peu de ménage, 6 mecs dans un même appartement, ça revient à enfermé un éléphant dans une pièce ! Un chaos monstre, des déchets, des fringues, des paquets de bonbons, des jeux vidéos mais principalement des instruments, des médiateurs, des accordeurs, des cordes, une table de mixage…
La sonnerie retentit, Timo prenant à cœur son rôle de leader se précipite et ouvre.

-Hey salut ma belle !


Dernière édition par nikii le Mer 12 Aoû - 14:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
s-damon-s
Panik FAN
avatar

Féminin Messages : 121
Age : 24
Localisation : En prépa Lettres Classiques (à Poudlard)
Date d'inscription : 11/02/2008

MessageSujet: Re: [Fiction] Renaissance à Hambourg   Mer 12 Aoû - 12:57

J'aime bien, tu ménages le suspens cheers

J'aurai aimé rester au pays de l'adsl pour en savoir plus mais malheureusement je ne pourrai lire que le 1er Septembre...

bref, bonne continuation et plein de lecteurs, ta fiction a l'air de le mériter !
pom pom
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://s-damon-s.skyblog.com
nikii
Revolution BRONZE
avatar

Féminin Messages : 351
Age : 23
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: [Fiction] Renaissance à Hambourg   Mer 12 Aoû - 12:58

Merci à toi, c'est vraiment gentil!!!

Oo 1er Sept! Je te souhaite beaucoup de courage alors, perso je tiendrais pas!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
x/3-mich
Revolution PLATINE
avatar

Féminin Messages : 1928
Age : 23
Localisation : Dans une couscoussiére avec Sarah et Joanna =P
Date d'inscription : 24/09/2007

MessageSujet: Re: [Fiction] Renaissance à Hambourg   Mer 12 Aoû - 14:16

Il faudra que tu changes le titre il faut mettre [fiction] avant le titre de ta fic Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nikii
Revolution BRONZE
avatar

Féminin Messages : 351
Age : 23
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: [Fiction] Renaissance à Hambourg   Mer 12 Aoû - 14:18

Chapitre 1


Elle le dévisage, ahuris, inquiète, dans quoi va-t-elle s’engagée. Il bave, la regarde béat, un regard noir en réponse, elle ne se considère pas comme un morceau de viande ! Des éclats de rire, Timo se reprend, quelque peu honteux. Ainsi c’est elle la perle rare dénichée par Linke et David, ses potes ont vraiment bon gout, il devrait leur dire…

Une brune, petite, la taille fine, une coupe au carré, une mine radieuse, du rouge à lèvre mettant ses lèvres en valeurs, discret mais attrayant. Une tenue banale, mais qui semblait correspondre avec le maintien de la jeune femme : une blouse blanche bouffante tombant sur un jean bleu, une grande écharpe laiteuse, recouvrant ses épaules et descendant jusqu’à ses genoux. Des lunettes de soleil noir, des ray-ban, retenant ses cheveux, pas de bijoux, ni de fantaisie, une simplicité qui tape à l’œil. Un visage rieur, enjouée et ses mains… De longues mains blanches fines, des mains qui ressentent la musique, qui puisse au plus profond de l’âme chaque note.

Une artiste.

-Je suis Timo !

- Et moi Lilly.

Dans le dos de Timo les garçons y vont bon train, Juri va vers Jan, taquin :
-Je te parie qu’il va se la faire.

Franky se rapproche dans leurs dos :

-Je parie sur Linke ou David…Après tout ils se connaissent….Pourquoi pas un triangle…

-T’es dégueulasse Frank… Mais ils se connaissent vite fait ou … ?

Dans leurs dos, David s’approche délicatement, il souffle sur la nuque de Franky, qui se retourne confus :

-Je suis un mec vieux…

-Moi aussi… Pourri l’excuse ! Timo tu matte encore longtemps ou…

Linke traverse la pièce hilare, un coup d’épaule, Timo vole.

-Lilly jolie !

-Christian !

Elle lâche son sac à main, un fourre tout floqué Liverpool, tendrement elle se précipite dans ses bras. La tête enfouit dans ses cheveux, il sourit, conquis. Sa belle anglaise lui avait manqué, beaucoup trop. Une étreinte qui n’échappe pas à ses partenaires, un petit sifflement perturbe leur étreinte. Lilly se détache de Linke, un air frustré sur le visage. Elle dévisage Franky :

-Un vrai mec…Aucune délicatesse !

-Une vraie fille, un trop plein d’affection !

-Les mecs peuvent avoir de l’affection, l’affection tu sais est source d’inspiration ? Tu es le chanteur, je crois, tu devrais le savoir…

-Disons que David a plus de talent que moi…

Elle balaie la pièce du regard et rencontre son regard bleu, enjoliveur :

-Lilly calme toi, ils vont finir par ne plus vouloir de toi !

-Hum mon tempérament de feu revient toujours au galop, mais je peux faire mes preuves…

Linke saute sur l’occasion, pour lui l’attitude de ses potes est intolérable, certes Lilly est belle, mais la dévisager ainsi est mal élevé, de vrais goujats marmonne-t-il pour lui-même. Il lui prend la main, d’une façon autoritaire, faisant ainsi comprendre à Timo et Franky de ranger leurs yeux aux taquets et perfides, saisit une guitare au passage et l’entraîne vers la salle de musique. Quelques secondes avant qu’ils se précipitent à sa suite, curieux, David en tête. Juri attrape un paquet de Dragibus au passage, et oui au cas où leur démonstration durerait trop longtemps… Jan lui sautant dessus pour attrapé une poignée, c’est ainsi qu’ils tombent lourdement sur le parquet. Timo, hilare, les enjambes :

-Tchuss les nazes !

Franky déboule, carambolage, Timo tombe à son tour lourdement, pensant au passage à attraper Franky. Un énorme bruit. Les trois amis musiciens se retournent, Lilly en tête :

-Mon Dieu on dirait une espèce de calamar humain avec des tentacules en forme de bras et de pied.

David la dévisage penaud, hésitant entre la prendre pour une folle ou pour une comique. Linke, lui, se bat avec sa conscience, céder à la tentation des dragibus ou sauver sa vie de couple vis-à-vis de son régime ? Le dilemme prend part, peu à peu de lui, mais le temps lui manque, la douce main fine de Lilly se saisit du paquet, un sourire plaqué sur les lèvres :

-Cool il y a beaucoup de rouge, mes préférés !

-Copiteuse !

-Oh David on partage si tu veux !

Le paquet s’éloigne, diminue, se vide, Timo, Franky, Jan, et Juri, se relève, un seul mot d’ordre :

-DRAGIBUS !

Une bande d’obsédé par les dragibus, voir même de drogués, énorme panique, Lilly saisit la main de David et se tape un sprint. L’instinct de survit de Linke se réveille, il se plaque contre le mur, laissant passer ainsi passé les 4 assoiffés de dragibus. Un doux sentiment l’envahis, l’insouciance, sa protégée a fait ses premiers pas dans l’antre des monstres, des premiers pas amplement à l’attente de son espérance !


Je n'ai pas de talents pour la mise en page, sorry
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kamikazherz
Revolution PLATINE
avatar

Féminin Messages : 1967
Age : 31
Localisation : Dans un autre monde avec du hardcore dans les oreille :p
Date d'inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: [Fiction] Renaissance à Hambourg   Mer 12 Aoû - 19:55

Me revoilà =D

Tu sais pour ta mise en page tu peut la faire de différente manière Wink

Sinon j'aime bien et j'ai bien envie de lire la suite =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nikii
Revolution BRONZE
avatar

Féminin Messages : 351
Age : 23
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: [Fiction] Renaissance à Hambourg   Mer 12 Aoû - 19:57

Merci ^^

Je tenterais de la faire plus design la prochaine fois ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kamikazherz
Revolution PLATINE
avatar

Féminin Messages : 1967
Age : 31
Localisation : Dans un autre monde avec du hardcore dans les oreille :p
Date d'inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: [Fiction] Renaissance à Hambourg   Mer 12 Aoû - 20:17

Bah tu sais tu peut par exemple mètre un style d'écriture différend pour différencier la narration de l'action etc. J'suis pas une experte non plus lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nikii
Revolution BRONZE
avatar

Féminin Messages : 351
Age : 23
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: [Fiction] Renaissance à Hambourg   Mer 12 Aoû - 20:18

je tacherais de faire ça pour les prochains chapitres, et puis ça sera plus agréable pour vous aussi ^^

merci du conseil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olii--x
Revolution OR
avatar

Féminin Messages : 877
Age : 25
Localisation : KuhLand [27] oder SchafLand [76]
Date d'inscription : 22/06/2009

MessageSujet: Re: [Fiction] Renaissance à Hambourg   Mer 12 Aoû - 20:56

J'aime bien (:
Surtout la fin avec les dragibus rabbit

[j'préfère les noirs xD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://meinLebenselixier.skyrock.com/
kamikazherz
Revolution PLATINE
avatar

Féminin Messages : 1967
Age : 31
Localisation : Dans un autre monde avec du hardcore dans les oreille :p
Date d'inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: [Fiction] Renaissance à Hambourg   Mer 12 Aoû - 22:55

Et moi les roses xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nikii
Revolution BRONZE
avatar

Féminin Messages : 351
Age : 23
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: [Fiction] Renaissance à Hambourg   Mer 12 Aoû - 22:56

oui ba on va pas débattre hein XD
A chacun son dragibus NA
Merci à toutes pour vos messages en tout cas.

Quelques incohérences persistes peut être dans ce chapitre....



Chapitre 2


La hache des dragibus, enfin hache de guerre enterrée. Les 7 artistes sont éparpillés dans la salle de musique, adjacente à la salle de mixage et d’enregistrement. Timo se pose sur une chaise, impatient, une lueur nouvelle dans les yeux, cette lueur qui annonce qu’il a des vues sur une fille…Juri et Jan s’installe par terre, pendant que Franky tourne et vire sur une chaise roulante. Linke après un regard appuyé à David, se place devant la batterie, un air déterminé affiché. David s’assoit cérémonieusement devant le clavier du piano et attend. Lilly balaie la salle du regard aux anges, une bonne douzaine de guitares, empilées par ci par là, elle a hâte d’y ajouter les siennes, surtout sa belle Gibson rouge. D’ailleurs c’est ce qu’elle cherche une Gibson. Certains musiciens vous diront que peu importe
la guitare quand le talent et l’envie sont là tout va bien, pas Lilly. Faire
osmose avec son instrument est primordial, l’osmose pour elle se produit quand elle fait glisser délicatement ses doigts sur les cordes d’une Gibson, quand son médiateur effleure les cordes, l’intensité variant selon la note recherché. Tous l’observent. Elle repère une Gibson noire-verte, trop sobre pour être à Linke, elle tourne le regard vers David, interrogatrice :

-Je peux !

Un sourit d’encouragement, le feu vert est donné. Elle la branche délicatement, Timo s’impatiente, la délicatesse qu’elle démontre envers une simple guitare l’irrite, au plus au point. Il le fait remarqué, tape du pied. Un haussement d’épaule pour toute réponse, Lilly choisit l’ignorance.

La guitare à la main, elle s’adosse au piano, et attend. Les yeux fermés, la bouche tendue en une moue enfantine.Faire osmose. David se lance les premières notes surgissent, douces, invitant à la détente, puis le rythme s’affole, premier accord de la guitariste, un accord plaqué. Quelques notes de piano flottent, le second accord retentit, un solo de piano, puis la guitare reprend, elle ferme les yeux, de la timidité ou de l’évasion, dur à dire, la batterie marque le tempo, évasivement mais belle est bien présente. L’intensité de la guitare diminue, mais elle reste présente, appelant à la rébellion, des notes de rock errant sur la douceur du piano. Les doigts effleurent les cordes, elles grésillent. L’ultime accord.

Un silence, seul le grésillement de l’ampli balaie l’air.

Timo relève la tête, septique, oui mais encore, ceci n’a rien de rock et ne fait pas partie du registre. Jan et Juri semble apprécié, surtout que les sourires de Linke et David sont rêveurs, de tels sourires montrent leur contentement. Franky reste pensif, la mélodie lui martelant les tympans, il ne veut pas redescendre sur terre.

-Je ne suis pas convaincu !

-Timo c’est abusé…

-Non David, tu joues beaucoup mieux et ne fait pas le modeste ! Ce n’est pas parce qu’on a du physique que l’artiste est bon.

David ouvre la bouche, mais Lilly est plus rapide que lui :

-Ton avis ne m’étonne pas, du pur machisme ! Alors pour toi je ne fais pas du rock ? Et je compte profiter de ma belle gueule pour égaler Linke ou David en niveau de guitare ? Bien, vraiment…

Elle pose la Gibson sur le piano, rageuse, David fait une grimace, il est contre la maltraitance des guitares, un regard honteux de Lilly lui fait comprendre qu’elle est désolée. Elle sort de la pièce rageuse, Linke sur ses talons.

-Lilly je suis…

-Désolé ? Je le sais bien Linke, tu sais si tu n’étais pas là je claquerais tout et te laisserais te démerder !

-Lil j’ai besoin de toi.

Elle le regarde, ne sachant pas s’il est sincère ou s’il se la joue théâtral.

-Quel est votre dernier morceau ?

-Unsere Zeit.

-Partition ou tablature ?

-Tablature.

-Imprime la moi, je reviens.

Elle passe la porte, rapidement, sa démarche démontrant de la frustration. Il lui faut sa Gibson et ce Timo ravalera son trop plein d’orgueil. Elle dévale les marches, des souvenirs en tête, Linke, son adorable Christian, comment a-t-il pu échouer avec une bande de mec pareil ! Et David, un artiste avec un grand A, les concertos, les symphonies au piano, tout rejeté pour du
rock. L’idée de rentrer dans son Angleterre, la titille, oui mais eux ? Les oubliés ? Les laisser tomber à cause d’un branleur qui n’y connait rien au fieling entre un instrument et son propriétaire. Certainement pas ! Un taxi halé, elle s’y engouffre. Direction l’aéroport…Récupérer ses instrument et elle fera ses preuves.

Linke reste stoique dans le hall de l’appartement, une maître de soit, un sang froid hors paire et il retourne dans le studio d’enregistrement.

-Timo ! Tu n’es qu’un enfoiré !

-Oh navré ta chérie c’est tiré ! On avait dit une guitariste pas une bombe, vieux…

Cette fois ci , David se lève, l’air irrité, il dévisage son meilleur ami dégouté :

-Timo, Lilly ce n’est pas qu’un physique, Lilly c’est aussi des cicatrices, et des blessures morales, mais Lilly c’est aussi l’osmose incarnée entre une guitare et une femme. Tu es le seul qui ne semble pas être touché…Oublie son physique, concentre toi sur sa musique, nous sommes les PANIK et nous avons besoin d’elle…

-Dernière chance ! Un morceau et elle me convainc ou alors on reste six, dernière chance David !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisaaah.
Panik FAN
avatar

Féminin Messages : 198
Age : 23
Localisation : Montauban (Huit-deux représente ;D)
Date d'inscription : 18/08/2008

MessageSujet: Re: [Fiction] Renaissance à Hambourg   Dim 30 Aoû - 20:35

Fiction très simpathique Smile
Me tarde de lire la suite!

Lilly va-t-elle entrer dans le groupe? Timo va-t-il revoir ses opinions? Quelles sont les mystérieuses cicatrices de Lilly? Quelle est l'histoire de Linke et Lilly?
La suite dans le prochain épisode!
Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kamikazherz
Revolution PLATINE
avatar

Féminin Messages : 1967
Age : 31
Localisation : Dans un autre monde avec du hardcore dans les oreille :p
Date d'inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: [Fiction] Renaissance à Hambourg   Dim 30 Aoû - 20:41

Rah ce Timo ! Mais ouvre les yeux ou plutôt ferme leees xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nikii
Revolution BRONZE
avatar

Féminin Messages : 351
Age : 23
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: [Fiction] Renaissance à Hambourg   Lun 31 Aoû - 13:31

Oh de nouvelles lectrices! Chouette! Merci les filles =)
Lisaah pour tes questions je pense que tu vas devoir attendre pour certaines réponses....J'aime trainer en longueur!



Chapitre 3


Dans un taxi en direction de l’aéroport,mélancolique, elle se laisse bercer par la mélodie de Ce Pia Ali. Elle ne peut se permettre d’échouer, elle a sauté sur l’occasion que lui présentait Linke.Une occasion de fuir sa mère et son beau-père. Sans compter le fils de celui-ci, un acteur, amical à première vu, mais si manipulateur. Elle tire la langue de dégout, le chauffeur rigole. Elle s’est encore pris la honte, le ridicule ne tue pas, elle l’a apprit aux côtés de Linke. Une histoire, des souvenirs, un nous. Un passé. Évidemment. Le taxi arrivé à destination, elle se précipite dans le grand hall illuminé. Un numéro précis 483, un casier où tout son matériel est entreposé. Guitare, amplis, micros, mixeurs…Une house épaisse, noir, deux L entrelacées à la peinture l’ornant, elle s’en saisit, radieuse.


A l’appartement, rassemblé dans le salon les garçons se font silencieux, leurs attentions est captée par Linke, un tas d’interrogations survenues, il s’est décidé. S’est livré. L’amitié est sincère et ouverte, il se devait de leur parler de Lilly.

-Tu la connais depuis… ?

La question de Franky, la question universelle de Franky, le sujet fille lancé sur le tapis, la question par excellence, la question qui arrive en premier !

-Depuis que j’ai 17 ans. Je rendais visite à ma sœur à Liverpool et il y avait un square à côté de chez nous, chaque jour une mélodie reflétant des humeurs s’élevait, de la guitare sèche, de l’acoustique aussi. J’étais curieux au départ, mais je suis devenue dépendant.

-Pire qu’avec les dragibus ?

La petite voix de Jan, timide, mais malicieuse, David prend à son tour la parole :

-Je peux vous dire que même si vous ne l'avez pas remarqué en rentrant de Liverpool, il était stone ! Il ne me parlait que d’elle, grâce à sa sœur il a réussi à entrer en contact avec elle, et après une amitié. J’ai connu Lilly quelques mois après et ce que je retins c’est…

-Que ses apparences sont vraiment trompeuses, dire que l’on connait Lilly est un euphémisme. Elle est secrète, mais dire qu’on compte pour elle est une chose merveilleuse.

Linke avait complété la phrase de David, naturellement, leur ressenti vis-à-vis de ce bout de femme est le même. Ils ont sut la trouver au bon moment, un moment où la parole ne se fait que par le biais de notes, un moment ou seul votre instrument partage vos sentiments, un moment où l’artiste grandit, apprend.


Assise dans un café, le portable sur les genoux, la guitare posée en évidence à côté d’elle, Lilly parcoure des yeux la tablature envoyée par Linke. Complexe. Plusieurs guitares jouent simultanément, la guitare principale qui joue la mélodie, la basse pour l’accompagnement, et la principale qui se permet quelques fantaisies. Des cordes grattées en crescendo, une certaine rigidité mais beaucoup de liberté, principalement pour la basse. Le style de Linke, inévitablement. Une heure passé à étudier les slides, les hammer on, et une note de bas de page « Vibrato ? Palm mute ? ». Prendre des risques en jouant en Palm Mute ? Intéressant, mais pour étouffer le son, il faut avoir le morceau en tête, savoir les différents tons. Une autre fois. Une satisfaction prenant part d’elle, Lilly pait sa consommation, plie son PC portable et sort ; la guitare en travers de l’épaule, ses doigts virevoltant dans l’air. Unsere Zeit en tête.


La porte de l’appartement claque. Les voix s’étouffent. Lilly déterminée retourne dans la salle d’instrument, au passage elle lance un paquet de dragibus tout neuf, tout plein, tout beau à Juri :

-Bon appétit!

Un grand sourire se dessine sur les lèvres du batteur, un sourire complice à Jan, il s’élance sur les talons de la jeune femme. Décidément à lui, elle lui plait bien.

La Gibson rouge branchée, le vibrato dans une main, le médiateur dans l’autre, Lilly hésite. Jouait en finesse, ou surcharger la technique ? Comprenant son mutisme, David intervient :

- Axe-toi sur les slides, je pense que ça rendrait bien, surtout avec ce type de Gibson.

-Tu surchargerais le son avec le vibrato.

Elle regarde David, puis Linke, confiante.

-Prêt Timo ?

- Vas-y, impressionne-moi !

Une voix cynique, un regard joueur, le jeune rappeur s’apprête à perdre. Quelques accords en arpège, une mise en confiance. Elle ancre son regard chocolat, dans le bleu océan de David et se lance.


Une maîtrise du morceau, des ponts respectés, vient le moment du solo, oser ou rester sobre ? Sans peur des risques elle se lance, elle effleure les
cordes au plus près de son chevalet avec la paume de sa main droite, un palm mute, un sentiment de puissance, quelques accords s’envolent, puissants, étouffés, regorgeant de cet aspect rock. Les derniers accords, elle relève sa paume, elle joue en plaqué, simplement, quelques hammer on. La dernière note résonne puis se meurt.


-Je vire Timo et je t’engage !! Mon Dieu tu me fais vibrer c’est le cas de le dire.

-Sympa le jeu de mot Franky, sauf que je prends les décisions.

-Non.

Linke conteste. Linke s’interpose. Linke tien tête à Timo. Une avant première.

-Non Timo. Nous sommes un groupes et nous semblons tous conquis ! Lilly a un son intéressant et sait jongler avec plusieurs techniques. Nous voulons de la puissance et quelque chose qui sort de l’ordinaire. Oui c’est mon amie, mais si tu la compares à Kaulitz, elle déchire ! On a un Comet à gagner non ?

-Vous voulez gagner contre les Tokio Hotel ? Je suis salaud sur les bords, les mecs, mais je dois avouer que si tu nous refais une performance de la sorte Lilly, on va les écraser !

Un sourire. Un regard pétillant. Si sa réserve disparaissait, elle lui sauterait dans les bras…




PS: Je ne joue pas de la guitare...Donc peut être que le morceau est mal "décortiqué" mais j'avais envie...Désolée si je suis à l'Ouest.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisaaah.
Panik FAN
avatar

Féminin Messages : 198
Age : 23
Localisation : Montauban (Huit-deux représente ;D)
Date d'inscription : 18/08/2008

MessageSujet: Re: [Fiction] Renaissance à Hambourg   Lun 31 Aoû - 13:47

Oh yeaaaaaah! Ah mais je suis à fond dans ton histoire là^^
Et pour la guitare, moi qui n'y connait rien non plus, ça rend bien ce que t'as écrit sérieux Smile
Haha elle va entrer dans le groupe elle va entrer dans le groupe pom pom pom pom
Et c'est tout mignon qu'elle ait apporté à Juri un paquet de dragibus Razz

Bon c'est un commentaire un peu fouillis mais tout ça pour dire que ça me plait toujours! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nikii
Revolution BRONZE
avatar

Féminin Messages : 351
Age : 23
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: [Fiction] Renaissance à Hambourg   Lun 31 Aoû - 14:40

Lisaaah ton commentaire à beau être fouillis si tu veux moi je l'aime beaucoup *-*

Merci!!!

C'est tout mignon comment tu réagis ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nikii
Revolution BRONZE
avatar

Féminin Messages : 351
Age : 23
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: [Fiction] Renaissance à Hambourg   Dim 25 Oct - 21:52

êtes vous intéressée par la suite ?!

=)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minimarie
Revolution ARGENT
avatar

Féminin Messages : 663
Age : 27
Localisation : 92
Date d'inscription : 29/07/2007

MessageSujet: Re: [Fiction] Renaissance à Hambourg   Dim 25 Oct - 22:13

fais attention au double post stp nikii:)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nikii
Revolution BRONZE
avatar

Féminin Messages : 351
Age : 23
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: [Fiction] Renaissance à Hambourg   Dim 25 Oct - 22:19

excuse moi =)

EDIT

J'arrête cette fiction, elle ne m'intéresse plus. Si jamais vous voulez la suite contactez moi par MP =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Fiction] Renaissance à Hambourg   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Fiction] Renaissance à Hambourg
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [fan fiction] depuis se jour ou tout a changer ...
» [Événement] Fan Party à Hambourg le 30.11.08
» [photos] hambourg
» Photos de Heinrich Klaffs - Hambourg 18 décembre 1971
» 20 Août 2011 - Lonewolf + Paragon + Black Hawk - Hambourg

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.Panik-Music.fr :: Divers :: Fan Fictions-
Sauter vers: