Forum francophone sur le groupe allemand de néo-métal/Rock
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Fiction] L'histoire d'un être aimé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Leaves
Chargée des médias
Chargée des médias
avatar

Masculin Messages : 1176
Age : 27
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 30/03/2009

MessageSujet: Re: [Fiction] L'histoire d'un être aimé   Sam 21 Nov - 18:25

Voilà la suite. les noirceurs des épisodes précédents s'atténuent. Une petite pointe de culture est ajouté à ce chapitre, si vous voulez en savoir plus demander moi.Wink
Alors bonne lecture mes lecteurs (normalement, c'est lectrices mais lecteurs ça fait une rime désolé)





La foule commençait à monter cette pente raide, où Timo et Nicolas s'amusait à faire la course pendant que Mikael hurlait de faire attention. Est-ce que cette pente a toujours été aussi raide, et difficile à grimper, ou est-ce la situation qui la rend tellement insurmontable ? Nicolas regarda David, qui lui esquissa un sourire. Pourquoi un seul sourire de David arrivait à rendre ses forces à Nicolas ?
Ils traversèrent les ruines d'une petite pièce. Elle ressemblait à un ancien bureau de Mikael

Mikael prépara les obsèques de sa soeur. Ce bureau était minuscule. Mikael était assis sur un canapé à coté de Nicolas. David était dans un fauteuil à quelques mètres, essayant de comprendre ce qui se passait. Timo regardait dehors, comme un prisonnier rêvant du jour où il sortira de cette enfer. Franky était assis dans le fauteuil du bureau, les pieds sur le bureau. Et au milieu de la pièce, une petit brune au forme généreuse faisait les cents pas dans la pièce, vociférant entre le téléphone et Mikael.
-Mais comment on va faire ? Tu as un tournage dans quelques jours, tu as des tas de choses à faire tu peux pas tout laisser comme ça, mais tu peux pas repousser les funérailles à ta soeur, c'est trop important, dit la petite brune qui était l'agent et ami de longue date de Mikael.
-Marine, ne t'inquiète pas, dit Mikael calmement.
-Mais si tu repousses les funérailles, tu passeras pour un sans coeur qui préfère le boulot à sa famille, et si tu refuse le tournage tu risques de passer à côté de l'occasion de l'année, de la décennie voire du siècles, reprit la petit brune qui n'a pas écouté Mikael.
-Marine, t'inquiète pas, je sais quoi faire, dit Mikael en se levant.

La petite brune devenait rouge. Si elle était une cocotte minute, elle aurait certainement explosé. Mikael se place en face d'elle.
-Donne-moi ce portable, ordonne Mikael.
-Mais qu'est ce que tu vas faire, demanda Marine comme si elle implorait une aide divine.
-Donne-moi ce téléphone immédiatement, dit Mikael en donnant de la voix sur le dernier mot ce qui fait frissonner Marine.
-Tiens, dit Marine en donnant délicatement le téléphone à Mikael avec un tel soin qu'il semblerait qu'elle eut peur de se faire dévorer par Mikael qui l'incendiait déjà du regard.

Mikael enleva la batterie du téléphone. Marine, stressée, voulu reprendre le téléphone, mais Mikael jeta le téléphone à Franky et la batterie à David. Puis Mikael regardait Marine droit dans les yeux, la petite brune arrivait à mi hauteur du torse de Mikael, mais le combat qui se projetait entre le regard de Mikael et celui de Marine était loin d'être aussi inégale que leur taille. L'image de David se battant contre Goliath venait aisément à l'esprit. Lequel rendra les armes ? Soudain, Mikael esquissa un léger sourire triomphant et dit :
-Période de deuil tu connais ? Laisse-moi faire, je sais ce que je fais.
-Mais …
-Sushi, interrompit Mikael avec ce délire quand il avait 15 ans mais qui les poursuivait toujours.
-Saké, reprit Marine explosant de rire devant le regard ahuri de l'assemblée, Timo s'était même retourner pour les devisager, seraient-ils devenus fous ?
-Bière, demanda Juri en entrant avec un pack un de bière.


La foule se bouscule en allant vers la terrasse. Nicolas regarde Juri, qui lui renvoya un regard plein de confiance. Puis Nicolas regarda cette pente qui mené vers la terrasse. Il avait déjà connu une situation similaire.

-Le public est en salle, tu passes juste après eux.
-D'accord, merci Mikael, dit Nicolas.
-Je suis fier de toi, dit Mikael avec un gigantesque sourire.
Puis, Nicolas regarda la scène. Un technicien toucha l'épaule à Nicolas. Nicolas regarda son oncle, qui le regardait avec confiance et fierté, puis regarda ce passage qui menait à la scène. Mikael courut dans ce passage et fit l'annonce du groupe suivant pendant que Nicolas traversa ce passage lentement guidait par des techniciens. C'était les quelques mots que s'étaient échangé Nicolas et Mikael avant le premier concert de Nicolas. Il avait 15 ans, et plus de moyens à sa disposition que beaucoup de pro. Le concert s'était passer sans problèmes contrairement à ce que craignait Nicolas.


La procession passa à côté de la terrasse. Franky la regardait avec amertume et joie, il se souvenait d'un rendez-vous avec Julia, et de la dispute avec Mikael quand il l'avait appris. La procession continua vers la cour du château de Heidelberg. Mikael ne voulait pas d'une cérémonie religieuse bien qu'il était protestant piétiste, il avait la conviction que l'ouverture d'esprit sur l'humain, la culture et le monde était les clés du paradis, ce qui pouvait des fois faire disjoncter Franky, quand ils en parlaient.
Un soir, avant une émission important de Mikael, Franky avait vu Mikael coincé son collier entre ses doigts, fermer les yeux un moment, et embrasser ce collier. Après l'émission, Franky demanda à Mikael ce qu'il avait fait. Franky vit ce collier c'était la croix luthérienne. Mikael répondit qu'il avait adressé une prière à son dieu, ce qui désarma Franky. Pourquoi avait-il dit son dieu, et non pas simplement Dieu ? Mikael lui dit que ses croyances, l'amène à croire ce qu'il a apprit que le véritable Dieu est une femme qui a été renié il y a bien longtemps. Cette Déesse est Asherah, mère de tout ce qui a été, est et sera. Il avait dit en ces termes : « Quoi de mieux qu'une femme pour s'occupe de l'Homme ? Derrière chaque grand homme, il y a une femme, donc le dieu qui derrière l'Homme ne peut être que féminin. »
Cet idée désarma Franky qui n'avait jamais entendu cela, mais il concevait qu'un homme avait besoin de croire en quelque chose, donc il ne trouva que du respect à Mikael qui cherchait ses réponses lui-même et non pas en suivant n'importe quelle secte.


La procession s'arrêta dans la cour du château. Une petite estrade avait été aménagé à côté du bassin où Timo et Mikael avaient fait des batailles d'eau. Le monde prit place sur les chaises placées dans la cour. L'assemblée était composé de célébrités, de personnes ayant connu personnellement Mikael, de personnes ayant connu la couche de Mikael et de personnes qui n'ont vu que la gloire de Mikael.

_________________
« Je ne trempe pas ma plume dans un encrier mais dans la vie » Blaise Cendrars
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nikii
Revolution BRONZE
avatar

Féminin Messages : 351
Age : 23
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: [Fiction] L'histoire d'un être aimé   Sam 21 Nov - 20:48

Je suis pas inspirée ce soir excuse moi, mais j'ai aimé, c'est certain =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cc622
Revolution PLATINE
avatar

Féminin Messages : 1751
Age : 25
Localisation : Sur un toit avec Marie et Kloé, à regarder les étoiles avec un verre de rosé...
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: [Fiction] L'histoire d'un être aimé   Dim 22 Nov - 23:49

Sympa,
par contre je trouve ça un peu "long" , je veux dire que l'enterrement s'étale chapitre après chapitre, peut-être qu'avec les flash back t'arrives pas à faire autrement mais voilà ^^
C'est ce que je pense quoi ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://other-theory.skyrock.com
rock-stella
Panik FAN
avatar

Féminin Messages : 234
Age : 25
Localisation : Là où y'a rien d'intéressant qui se passe --' aussi appelé Finistère. Brest plus exactement.
Date d'inscription : 24/10/2009

MessageSujet: Re: [Fiction] L'histoire d'un être aimé   Ven 27 Nov - 22:33

Oh, la fameuse Asherah dont tu m' avais parlé dans notre... Délire culturel. Bon, compte pas sur moi pour un commentaire constructif, j'suis fatiguée, déprimée de pas pouvoir te parler etc, etc alors j'vais juste dire que l'atmosphère de ta fic change, en effet, mais de toute façon, j'l'aime bien alors... D'ailleurs, je sais toujours pas quand je vais poster la suite de la mienne... Booste moi ! Wink
Bisous, tu m'manque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Claire
Panik FAN
avatar

Féminin Messages : 184
Age : 23
Localisation : Finistère
Date d'inscription : 30/11/2009

MessageSujet: Re: [Fiction] L'histoire d'un être aimé   Mar 1 Déc - 23:32

hey! genial ta fic!
aussi, j'aime bien ton style d'ecriture! ca la rend agreable a lire...
sinon l'histoire est spé mais j'aime bien ce jeu avec les flashback, tout ca...
ya pas mal de perso' et j'avoue que jmy perd... mais... Stella ... c'est bizarre mais ca m'etonne pas qu'elle soit dans la fic Wink
bon j'attends la suite hein?! :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leaves
Chargée des médias
Chargée des médias
avatar

Masculin Messages : 1176
Age : 27
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 30/03/2009

MessageSujet: Re: [Fiction] L'histoire d'un être aimé   Jeu 3 Déc - 16:33

voilà, la suite pour l'occasion on se concentre sur Nicolas et sur l'avenir. Donc un certain changement s'annonce. bonne lecture




La cour du château était rempli par les invités des funérailles. Il y avait ceux qui tentaient de paraître les plus tristes, et ceux qui tentaient de s'afficher. Fred s'occupait de la présentation de la cérémonie. Timo glissa à l'oreille de Nicolas :
-Ne t'inquiètes pas ! Je resterais toujours à tes cotés, comme je l'ai toujours fait.
-Pardon, demanda Nicolas.
-David et moi, on t'a toujours surveillé à distance, avoua Timo.
-Comment ça ?
-Ton oncle et nous étions tes producteurs.
-... Tu es Siegfried Träum, c'est ça ?
-Oui, dit honteusement Timo.
-Timo, souffla Nicolas.

Et il comprit que ces gens, qui se sont montré tellement présent ces derniers jours, ont toujours été là cachés dans l'ombre, cette ombre provoqué par cette oncle hyper-présent, surprotecteur, extramédiatisé. Nicolas se demandait s'il existait réellement sans cet oncle, s'il avait eu une telle chance de succès si ce n'était pas son oncle, s'il méritait ce qu'il avait sans cet oncle.

Timo prit la parole lors de la cérémonie, il eut beaucoup du mal à finir son intervention tellement les larmes le submergèrent. Nicolas suivit, en prononçant des mots poignants. Pendant son discours, Nicolas était solaire, il savait manier les mots comme son oncle, il avait l'art d'éloquence comme son oncle, il ressemble à son oncle. Après Nicolas, il y avait cet homme dont on avait prêté une relation avec Mikael. Timo ne cessait les commentaires personnels pendant son intervention. Que s'était-il passé pour que Timo use de mots si sanglant pour parler de cet homme qui jouait au veuf éploré devant tout le monde.

Presque 6 mois s'étaient écoulés après les funérailles de Mikael. Nicolas, David et Franky se sont répartir les hautes fonctions de l'entreprise à Mikael. Timo, quant à lui, c'était autoproclamé agent de Nicolas. Noël arrivait et Timo se demandait ce qu'il restait à Nicolas pour ses fêtes, il n'avait jamais eu beaucoup d'amis à cause du travail de son oncle, et il n'avait plus de famille. Un ancien manoir à Mikael s'est transformé en place fortifié dédié à Nicolas et ayant comme résidant les Panik.

Dans le manoir, Nicolas avait choisi la coupole comme bureau. La coupole, c'était ainsi que cette pièce avait été baptisé par Mikael, elle était la pièce la plus haute du manoir. Elle faisait environ 50 m², elle était de forme circulaire et uniquement constituée de vitre avec un escalier en colimaçon au milieu de la pièce. Le mobilier de la coupole était moderne composé de verre et d'acier.

Nicolas était assis comme souvent dans le fauteuil de bureau en cuir. Timo monta l'escalier.

-Je veux pas être déranger, dit Nicolas sèchement.
-Merci de me dire que je suis un dérangement, réplique Timo sur le même ton.
-S'il te plait.
-Justement, non ! Ça ne me plait pas, ça fait 6 mois et tu continues à te lamenter. Putain, mais reprend-toi, soit celui que j'ai connu, répond Timo.
-Timo, soupira Nicolas
-Comme ton oncle le disait, un homme peut pleurer mais il ne doit pas s'apitoyer sur son sort, dit Timo.

Nicolas le savait, mais l'entendre par quelqu'un d'autre, l'avait enfin réveillé. Nicolas sauta sur ses jambes, et se précipita dans l'escalier. Timo entendit la dernière marche de l'escalier grincer, et la voix de Nicolas demandant de le suivre, ce qu'il fit avec un peu de mal. Nicolas traversa le dédale de couloir de cette maison, à la recherche de chacun de ses habitants. Puis, il les entraina devant cette gigantesque porte de 2 mètres de hauteur, son oncle avait le goût de la démesure.
Nicolas ouvrit les deux battants de la porte, et entra dans cette pièce gigantesque, la pièce la plus grande de tout le manoir, et surement même plus grandes que les salles de spectacles de la région. Cette pièce n'a pas était utilisé depuis près de 2 ans et ça se voyait. Une fois arrivée au milieu de la salle, Nicolas se retourna vers ses colocataires, et remarqua de nouveaux visages.

-Enchanté, je suis Nicolas, dit doucement le jeune homme à la femme à coté de Franky.
-Elle est ici depuis presque 5 mois, répliqua Franky.

5 mois qu'elle était là et il ne la remarqua que maintenant. C'était le signe qu'il s'était évadé loin de la réalité, mais il était bien décidé à revenir parmi eux, et reconquérir ce monde en son nom, et pas l'avoir en héritage de son oncle.
Nicolas expliqua son projet de fête pour le nouvel an, inviter une quantité inimaginable de célébrités et de notables pour remplir cette salle. Linke refusa, car il voulait être en famille, mais Nicolas lui dit d'inviter sa famille. Nicolas avait envie de voir grand. Nicolas s'attelait à cette fête, comme à de nombreux d'autres projets professionnels. Nicolas voulait dire la victoire du peuple en grecque, mais est-ce que ses projets plairont au plus grand nombre ?

_________________
« Je ne trempe pas ma plume dans un encrier mais dans la vie » Blaise Cendrars
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nikii
Revolution BRONZE
avatar

Féminin Messages : 351
Age : 23
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: [Fiction] L'histoire d'un être aimé   Jeu 3 Déc - 21:59

Je suis hyper emballée là, je chapitre est hyper vivant! J'avais décidé de faire une pause dans mes devoirs, je regrette pas. J'aime beaucoup ce chapitre. Je pense que c'est mon préféré pour le moment. Il est vivant et l'action bien menée =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leaves
Chargée des médias
Chargée des médias
avatar

Masculin Messages : 1176
Age : 27
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 30/03/2009

MessageSujet: Re: [Fiction] L'histoire d'un être aimé   Jeu 3 Déc - 22:06

Un petit supplément pour tenter de garder une chronologique plus fluide.


-Fais gaffe, ils sont chauds ils sortent du four, dit Nicolas à Timo en déposant un plateau de gâteaux de Noël sur un coin du plan de travail de la cuisine.
-Tu y touches, je te promets que je te l'enfonce jusqu'à ce que ça ressorte de l'autre côté, dit Franky à Timo en brandissant un rouleau à pâtisserie.
-Tu oseras, provoqua Timo.
-Ne me tente pas, dit Franky.
-De toute façon, tu n'oses même pas affronter tes responsabilités et tu menaces, attaqua Timo en abandonnant le ton blagueur.
-S'il vous plait, c'est bientôt noël. La trêve des confiseurs vous connaissez, dit Nicolas en tentant de les apaiser.

Nicolas prit une dizaine de gâteaux de Noël, qu'il mit dans une assiette et qu'il confia à Timo comme pour lui demander de cesser ses attaques. Timo s'esquiva de la cuisine. Puis, Nicolas se remit à la traditionnel pâtisserie de Noël, comme son oncle voyait sa grand-mère le faire depuis qu'il était petit. La famille se réunissait toujours à Noël pour faire ces gâteaux, la grand-mère de Mikael avait appris à sa filles à faire ces gâteaux, puis elle l'a appris à Julia et Mikael, et Mikael le montra à Nicolas. Mikael était un homme puissant, mais la pâtisserie c'est comme la vie, il faut savoir trouver la juste mesure en toutes choses pour ne pas gâter la vie.
Linke arriva accompagné de 3 voix. Nicolas, en bon hôte, vint se présenter aux nouveaux venus, une femme âgée, son mari et leur fille, Ingrid. Nicolas dévisagea Ingrid, une fine fille à la crinière rousse, cachant sa silhouette sous une superposition d'habits amples.

Nicolas, dans le studio, était assis dans un fauteuil. Timo était avachi dans le canapé. David s'était perdu dans un morceau qu'il jouait au piano. Franky entra dans le studio, en apportant un coupe de biscuit de Noël à moitié vidé par ce dernier. Timo le mitrailla du regard.
-C'est beau, tu as déjà un chanson avec, demanda Franky.
-Tu étais obligé de bousillé l'ambiance, dit Timo.
-L'ambiance ne devait déjà pas être au beau fixe vu que tu étais là.
-Mais va voir ta pute au lieu de nous pourrir.
Ces mots figèrent la pièce, David et Nicolas regardaient Timo. Franky, vexé, glissa sa main dans une des poches de sa veste, et jeta un petite boite à Nicolas.
-Oh ! Mais tu crois que c'est qui ? Tu pourrais au moins lui donner -correctement, mais c'est vrai rien ne t'intéresse à part ta petite personne. Tu n'as de respect pour rien ni personne, crache Timo avec violence.
-Comme si toi, tu savais ce qu'est le respect et l'amour. Sais-tu ce qu'est l'amour ? As-tu seulement aimer quelqu'un d'autre que ta queue ?
-Je ne te permets pas de croire que tu me connais ou de me juger, dit Timo.
Nicolas ouvrit la boîte et vit une clé de voiture.
-C'est quoi, demanda Nicolas en détournant la conversation.
-Ton cadeau de Noël une voiture, dit Franky en ne lâchant pas Timo du regard.
-On va aller la voir, dit Nicolas à Franky en l'emmenant en hors du studio.

La tension entre Timo et Franky semblait augmenté depuis la cohabitation. Ils risquaient d'en venir aux mains sous peu, si on ne les en empêchait pas. Qu'y avait-il entre eux ?

_________________
« Je ne trempe pas ma plume dans un encrier mais dans la vie » Blaise Cendrars
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nikii
Revolution BRONZE
avatar

Féminin Messages : 351
Age : 23
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: [Fiction] L'histoire d'un être aimé   Jeu 3 Déc - 22:21

Et hop un bonus! C'est sympa le changement d'ambiance, bam c'est explosif d'un coup!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Claire
Panik FAN
avatar

Féminin Messages : 184
Age : 23
Localisation : Finistère
Date d'inscription : 30/11/2009

MessageSujet: Re: [Fiction] L'histoire d'un être aimé   Jeu 3 Déc - 22:46

wow!! Very Happy pas deçue de la suite !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cc622
Revolution PLATINE
avatar

Féminin Messages : 1751
Age : 25
Localisation : Sur un toit avec Marie et Kloé, à regarder les étoiles avec un verre de rosé...
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: [Fiction] L'histoire d'un être aimé   Ven 4 Déc - 0:34

La suite est vraiment sympa, plus d'action, et quelques mystères =)
Intéressant, continue ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://other-theory.skyrock.com
Leaves
Chargée des médias
Chargée des médias
avatar

Masculin Messages : 1176
Age : 27
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 30/03/2009

MessageSujet: Re: [Fiction] L'histoire d'un être aimé   Ven 4 Déc - 10:31

voilà encore une suite, bonne lecture et Stel' prend ton temps pour savourer certains passages.


Dans quelques heures, les invités de la fête allaient arriver. Le manoir était en plein effervescence, entre les employés du traiteur qui s'affairaient à dresser de magnifiques tables, et les habitants qui se préparaient. Dans cette agitation, deux voix résonnaient, celle de Stella, la blonde, et de Marine, la petite brune. Nul n'échappait à leurs mots, leurs angoisses et leur nervosité.
Nicolas s'était réfugié à la coupole. Comme à son habitude, il était assis dans le fauteuil de son bureau. La porte menant à l'escalier de la coupole fit un bruit étouffé, comme une proie veillant à ne pas faire craquer des feuilles sous ses pieds pour ne pas alerter un prédateur. Un léger souffle se fit entendre, la personne a certainement éviter la marche qui grince. Puis, des pas se firent entendre dans l'escalier. Nicolas se perdit dans ses pensées en regardant le jardin.
-Alors, on fuit, dit Timo.
-Comme toi, je crois, répliqua Nicolas.
-Qu'as-tu prévu pour la soirée ?
-Plein de choses !
-Tu sais que ton oncle aimait la démesure, mais pas les signes ostentatoires de supériorité. Il ne faisait ses fêtes qu'en petit comité.
-Je crois même que les personnes qui étaient invités à ces fêtes gigantesque, il les appelait les convoqués.
-Oui, c'est vrai. Il ne les utilisait que pour se montrer et présenter des projets exceptionnels, confirma Timo.

Stella rôdait dans les couloirs à la recherche du détail détonnant dans sa robe de soirée rouge et noir, exposant sa sublime parure de diamants et d'argent, ses cheveux blonds en chignon avec deux mèches bouclées encadrant son visage et glissant jusqu'à sa poitrine. David sortit de sa chambre, il portait un jean et un t-shirt. En voyant cela, Stella hurla sur David. David croise les yeux bleus de Stella. Elle tenta de le pousser dans la chambre pour qu'il se change, mais David regardait ces perles qui lui rappelait l'océan sur lequel ils se sont mariés. David fit glisser entre ses doigts une des mèches de Stella, puis avec il caressa son cou.
Stella était hors d'elle, est-ce à cause de la tenu de David ou de cette sensation d'ivresse qui l'envahissait ? Elle sentait cette main caresser son cou, pendant que l'autre main se posait sur sa hanche. Elle fut plaqua contre le mur, bien que David usa de sa force, elle ne sentit même pas le mur sur lequel elle fut projetée. Elle sentait le souffle de David parcourir sa joue, son cou et ses perdant dans le décolleté. Elle avait chaud mais un frisson la parcourait, elle n'avait plus senti ça depuis des années. David posa ses lèvres sur celle à Stella, et comme prise de frénésie, Stella passa sa main dans les cheveux à David. Puis, dans un même mouvement, ils regardèrent autour d'eux. Personne à l'horizon, David emmena Stella dans sa chambre.

Un défilé de voiture de luxe et de limousine se tenait à l'entrée du manoir, des visages connus sortirent de ces véhicules et se dirigèrent vers l'aile du manoir où avait lieu les festivités. De l'autre côté du manoir, Timo regardait les invités. Sa réaction fut vive quand il vit Jérémie qui avait osé joué les veuf éploré lors des funérailles de Mikael.
-Qui l'a invité lui ? C'est forcément l'autre pute.
-Timo !
-Pardon, la femme de Franky, dit Timo en articulant exagérément ces derniers mots.
-Qu'y-a-t-il pour que tu traites Léo ainsi, demanda Nicolas.
-Ce n'est qu'une pute.
-Tu sais que ça ne répond pas à ma question.
-Oui, mais fallait que je le dise. Elle a toujours été là autour de lui comme un vautour, et a toujours tout fait pour détruire ce qui représentait le bonheur dans sa vie, puis l'utilisa pour nous attaquer, dit Timo péniblement avec une boule à la gorge.
-Et Jérémie, c'est quoi l'histoire ?
Marine entra, et pressa Nicolas d'aller rejoindre les convives.
Les habitants du manoir entrèrent dans la salle où avait lieu la fête. Des lumières à l'autre bout de la salle éclairèrent un estrade. Nicolas commença à jouer quelques notes à la guitare, et chanta

_________________
« Je ne trempe pas ma plume dans un encrier mais dans la vie » Blaise Cendrars
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rock-stella
Panik FAN
avatar

Féminin Messages : 234
Age : 25
Localisation : Là où y'a rien d'intéressant qui se passe --' aussi appelé Finistère. Brest plus exactement.
Date d'inscription : 24/10/2009

MessageSujet: Re: [Fiction] L'histoire d'un être aimé   Ven 4 Déc - 11:47

. . . J'avoue que ton sms de ce matin m'avait un peu peur, mais finalement y'avais pas d'quoi =D Merci d'avoir pensé à moi honey^^ J'ai relu ce chap 5 ou 6 fois :p
Bon, c'est parti pour un essai de commentaire un minimum constructif Wink
C'est fou le changement d'atmosphère que tu a instauré dans ces nouveaux chapitres (nouveaux pour moi, car, comme tu le sais, j'ai pas pu les lire avant). J'aime bien les clashs entre Timo et Franky, c'est bien trouvé. J'imagine très bien le manoir, tes descriptions sont juste parfaites. Et là, tu mêle le léger (Nöel, les vannes et compagnie) et le grave (la sensation de vide que laisse Mikael malgrés les mois qui on passés et la tension de Timo). C'est galère de mélanger les deux, mais t'y arrive bien alors... Y'a no soucis^^
J'ai hâte de voir la réaction de Claire sur ce nouveau chapitre xD
Aller, bonnes courses (K)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Claire
Panik FAN
avatar

Féminin Messages : 184
Age : 23
Localisation : Finistère
Date d'inscription : 30/11/2009

MessageSujet: Re: [Fiction] L'histoire d'un être aimé   Ven 4 Déc - 18:13

aaaaah trop biieeen!!! Very Happy j'aime trop! jte refelicite xD
Mdr estelle pourquoi ma reaction... a propos de David ? xD
David, ce merveilleux personnage que tu vas jouer lundi Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leaves
Chargée des médias
Chargée des médias
avatar

Masculin Messages : 1176
Age : 27
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 30/03/2009

MessageSujet: Re: [Fiction] L'histoire d'un être aimé   Ven 4 Déc - 18:23

claire toi, lundi tu deviendras Timo qui est chauve, c'est pas forcément mieux.

_________________
« Je ne trempe pas ma plume dans un encrier mais dans la vie » Blaise Cendrars
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Claire
Panik FAN
avatar

Féminin Messages : 184
Age : 23
Localisation : Finistère
Date d'inscription : 30/11/2009

MessageSujet: Re: [Fiction] L'histoire d'un être aimé   Ven 4 Déc - 18:27

xD oui mais jle jouerai pas chauve!! jvais pas me couper les cheveux hein!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leaves
Chargée des médias
Chargée des médias
avatar

Masculin Messages : 1176
Age : 27
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 30/03/2009

MessageSujet: Re: [Fiction] L'histoire d'un être aimé   Ven 4 Déc - 18:30

Dommage ça pourrait être marrant de te voir chauve pendant 3 mois.

_________________
« Je ne trempe pas ma plume dans un encrier mais dans la vie » Blaise Cendrars
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Claire
Panik FAN
avatar

Féminin Messages : 184
Age : 23
Localisation : Finistère
Date d'inscription : 30/11/2009

MessageSujet: Re: [Fiction] L'histoire d'un être aimé   Ven 4 Déc - 18:36

Mdr deja faudrai avoir vu ma tete avec les cheveux "normaux" Wink :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nikii
Revolution BRONZE
avatar

Féminin Messages : 351
Age : 23
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: [Fiction] L'histoire d'un être aimé   Ven 4 Déc - 20:34

Les changements d'ambiance sont vraiment super, j'aime beaucoup me balader d'une atmosphère à une autre!!!
Et puis les discussions ne sont pas plates, on y apprend toujours des choses =)


As tu lu mon dossier?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alizée
Revolution OR
avatar

Féminin Messages : 815
Age : 25
Localisation : Tours
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: Re: [Fiction] L'histoire d'un être aimé   Sam 1 Mai - 3:01

Raaaaaaaaa la suiiiiiiite !!

Elle est cool ta fiction, même si je m'y perd parfois mais j'aime ! Very Happy Hop hop hop au boulot, j'ai hâte de savoir ce qui va se passer à cette fête ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vierkanttretlager.forumactif.org/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Fiction] L'histoire d'un être aimé   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Fiction] L'histoire d'un être aimé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [Fanfiction] Ryeowook's Story (One Shot - Super Junior)
» [Jeu] Histoire à choix de réponse (prise 2)
» l'histoire de la slide hawaïenne
» [Vidéo] Emission "Toute une histoire"- Tokio Hotel (19.12.08)
» [fan fiction] depuis se jour ou tout a changer ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.Panik-Music.fr :: Divers :: Fan Fictions-
Sauter vers: