Forum francophone sur le groupe allemand de néo-métal/Rock
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Fiction] Là bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Six
Revolution BRONZE
avatar

Féminin Messages : 366
Age : 27
Date d'inscription : 21/09/2009

MessageSujet: [Fiction] Là bas   Sam 19 Déc - 18:46

Chapitre 1

Il se tenait devant la fenêtre du studio pensif.

« David qu’est-ce que tu fous, on t’attend !
-J’arrive, tout est chargé ?
-Ouai, il manque plus que monsieur ! »

David se mit à sourire en voyant Jan lui faire une révérence, il souriait rarement en ce moment, quelque chose qu’il ne souhaitait pas partager le pesait. Jan fut content de l’effet qu’il créa. Il passa devant David et le laissa fermer la porte. Ce soir, ils avaient un concert et le groupe stressait plus que d’habitude, ils feraient leur preuve devant le public français, ils étaient à Lyon et jouaient à la Halle Tony Garnier. David et Jan descendirent silencieux et ils rejoignirent le reste du groupe devant les voitures.

« Alors les gars vous vous êtes perdus ? Lança Linke
-Nan, on a préféré se faire désirer. Je sais je devrais arrêter de jouer de mes charmes mais bon tu me connais mon vieux. Se vanta Jan.
-Allez en voiture Simone ! »

-----

La loge était grande, l’atmosphère était chaleureuse Les murs étaient rouges, et les fauteuils étaient couleurs sables. Les garçons se reposèrent un moment, le temps du déjeuner. Ils venaient de passer deux heures à régler les instruments et à faire des essais. Le staff leur avait mis à disposition de quoi se mettre quelque chose sous la dent pendant au moins trois jours. Tout le monde se rua vers le buffet en plaisantant et se chamaillant gentiment, sauf David et Francky. Timo remarqua que son ami d’enfance regardait Francky avec une pitié qu’il ne s’expliquait pas. Celui-ci était au téléphone avec Sofia, sa nouvelle petite amie. Il avait eu le coup de foudre pour elle durant un concert à Freiburg. Franck l’avait cherché ensuite durant des semaines avant de pouvoir la retrouver grâce à facebook. Ils étaient fou amoureux l’un de l’autre et dès qu’ils le pouvaient, ils se téléphonaient. Timo se rapprocha du fauteuil de David mais se fit happer par Juri.

« Je trouve vraiment que le son ce n’est pas encore ça, et toi ? »
Timo le regarda irrité par sa question, qu’il jugea dénué d’intérêt.
« Si tu le dis !
-Oulala, mais ne m’agresse pas je voulais juste échanger sur tes impressions !
-Excuse moi mon vieux, je suis crevé ! Pis t’as raison le son est à retravailler. »

Timo s’éloigna honteux d’avoir parlé comme ça au pauvre Juri qui n’avait rien fait de mal. Il se posa à côté de David qui continuait à observer Franck.

« Que ce passe t’il David ?
-Rien, pourquoi cette question ?
-Je te connais depuis suffisamment longtemps pour savoir quand quelque chose ne va pas chez toi ? C’est à propos de Franck ?
-Non, pas vraiment. David avait rougit et baissait les yeux, il hésitait.
-Pas vraiment ? Ne me dis pas qu’il y a un problème avec lui ? Vous vous êtes disputé ?
-Non pas vraiment avec lui !
-Avec qui ?
-Sofia. »

-----------

J'espère que vous aimez, je publierai la suite rapidement ! sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Fiction] Là bas   Mer 27 Jan - 19:56

il nous plais, t`inquiete!
Revenir en haut Aller en bas
gwen01
Revolution BRONZE
avatar

Féminin Messages : 423
Age : 27
Localisation : Charente-Maritime
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: [Fiction] Là bas   Jeu 28 Jan - 10:54

J'aime beaucoup ^^!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://love-panik01.skyrock.com
doof-tan
Panik FAN
avatar

Féminin Messages : 69
Age : 26
Localisation : France
Date d'inscription : 09/02/2010

MessageSujet: Re: [Fiction] Là bas   Lun 15 Fév - 2:46

J'ai hâte d'en savoir plus ! =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Six
Revolution BRONZE
avatar

Féminin Messages : 366
Age : 27
Date d'inscription : 21/09/2009

MessageSujet: Re: [Fiction] Là bas   Mar 16 Fév - 12:44

Je vous rassure la suite arrive avant la semaine prochaine !
Elle est écrite et il me reste juste à la corrigé !
Very Happy

Patience les enfants Exclamation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ArdnAskelA_92
Revolution BRONZE
avatar

Féminin Messages : 299
Age : 25
Localisation : Sous les débris de Belgrade
Date d'inscription : 20/09/2007

MessageSujet: Re: [Fiction] Là bas   Mar 16 Fév - 21:11

ça promet ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ardnaskela-aj.deviantart.com
Six
Revolution BRONZE
avatar

Féminin Messages : 366
Age : 27
Date d'inscription : 21/09/2009

MessageSujet: Re: [Fiction] Là bas   Ven 19 Fév - 21:59

Chapitre 2

Timo ne comprenait toujours pas. David lui avait dit quelque heures plus tôt qu’il avait un problème avec Sofia, mais n’avait pas expliqué pourquoi, ce qui le titillait. Il préférait mettre ça de coté car le concert allait bientôt commencer. Le groupe se rejoignit devant les marches qui menaient à la scène. Ils entendaient distinctement les fans les appeler. Timo se rapprocha de David et lui souffla :

« Faut qu’on parle de Sofia !

-Je n’ai pas grand-chose à dire. Menti très mal David.

-Te fout pas de moi, je te préviens je veux toute la vérité et j’espère pouvoir te faire confiance ! »

David souffla de lassitude.

« D’accord je te dirais toute la vérité et rien que la vérité. »

Timo se mit à sourire content de lui, il arrivait toujours à soutirer des informations à David, quelque soit leur importance.

----

Les garçons rejoignirent leur loge satisfaits tout c’était passé à merveille, le public lyonnais étaient méga emballé. A peine étaient ils arrivé que Franck sauta sur son portable pour répondre aux messages laissé par Sofia. David glissa à Timo qu’il ne souhaitait pas se laver ici mais au studio.

« Tu ne vas quand même pas rentrer maintenant ! Et l’after ?

-Je n’ai aucune envie de le faire ! On en fait un et on les a tous fait !

-D’accord mais je rentre avec toi ! Tu te souviens que l’on doit parler ! Ne fais pas semblant d’avoir oublié, tu sais que ça ne marche pas avec moi. »

Timo fit semblant de se fâcher. Et se tourna vers les autres qui échangeaient bruyamment leurs impressions.

« Les mecs David et moi rentrons au studio !

- Pourquoi vous ne restez pas avec nous ? Vous avez besoin d’intimité ? »

La réflexion de Linke fis sourire les autres.

Beaucoup de personne pensait qu’entre David et Timo, il se passait des choses pas nettes. Or en un sens ce n’était pas faux mais pas comme ils pensaient. Entre ces deux amis d’enfance il s’était produit quelque chose de très rare, l’amitié. Mais pas comme celle qui se font et se défont aussi facilement qu’elles se sont faites. Leur relation était ce qu’était les limbes pour la vie et la mort. C’était entre les deux, impossible à définir avec des mots. C’était des regards, des sourires, des pleurs, un code dont personne à part eux ne connaissait le sens. Ce n’était ni de l’amour, ni de la simple amitié ; ce n’était pas non plus physique les limites étaient floues. L’amour fraternel était un terme trop fort pour décrire les liens qui les unissaient mais aussi trop faible.

----

Ils rentraient dans le studio que le groupe louait seulement pour deux jours. Il était vraiment classe. Il y avait même un jacuzzi dans la salle de bain et une douche.
Ils posèrent leurs sacs avec les vêtements de rechange dans leur chambre respectif. David fonça dans la salle de bain. Il ouvrit l’eau du jacuzzi et versa différentes huiles qui était devant les miroirs, abandonnant l’idée de prendre seulement une douche dans la cabine de douche juste à côté de celle-ci. Il ouvrit la porte et appela Timo.

« Timo tu fais quoi ? J’ai mis le jacuzzi alors t’a intérêt à rappliquer vite fait ! »

Hurla-t-il alors que sa tête seule était visible de la pièce. Il se déshabilla et une fois complètement nu, il entra dans l’eau chaude. Cela le détendait à chaque fois. Et là il en avait besoin avant de parler à Timo. Ce dernier arriva enfin. Il retira ses vêtements devant David. Cette nudité ne les dérangeait pas, ils se connaissaient déjà et ce depuis l’enfance. Il rentra dans l’eau et s’assit face à David. Plusieurs minutes passèrent sans qu’ils n’échangent un mot.

« Alors ? Tu vas parler ou je dois te frapper ?

-Non pas la peine ! répondit David peu sûr de lui. Attends, je cherche les mots justes.

-Te casse pas la tête, dis le sans passer par quarante chemin ! Tu as couché avec Sofia, c’est ça ? »

David le regarda surpris.

« Non pas du tout ! Tu crois que… Jamais je n’aurais osé ! Enfin tu me connais !

-C’est quoi ? Tu peux tout me dire !

-Ok, alors en faite, Sofia est… malade.

-C’est tout ? Juste pour ça ? Se mis à plaisanter Timo soudain soulagé que ce ne soit rien de plus grave. Tu tire la tronche parce qu’elle est malade, Mamman poule ?

-Elle a un cancer généralisé. »

Timo cessa immédiatement de plaisanter surpris par le ton sec de David en annonçant cela.

« Quoi ? Tu déconnes, Sofia, la copine de Franck ; celle de notre Francky.

-Oui, c’est elle.

Mais attends c’est impossible, elle a 22 ans ! On n’a pas de cancer à cet âge là, et encore moins généralisé ! »

Timo se sentait mal, il ne réalisait pas encore ce que David venait de lui annoncer. Il ne pouvait croire que cette fille pleine de joie de vivre puisse être malade. Pourquoi elle, c’était une fille très sympathique, qui aimait s’amuser et boire, elle avait aussi des projets professionnels, elle voulait des enfants, se marier, une maison avec jardin et un chien qui logerait dans une joli petite niche avec son nom écrit dessus. Comment était-ce possible, n’était-ce pas une erreur. Comment David savait-il cela et pourquoi supportait-il seule cette douleur. Francky ne devais certainement pas être au courant.
Timo ne put s’empêcher de pleurer, il ne s’attendait pas à pareil nouvel. David le pris dans ces bras et après avoir tenté quelque paroles réconfortante, il se mit à pleurer à son tour. La salle de bain était silencieuse, aucun des deux n’osa parler.

« Comment le sais tu et pourquoi tu ne nous a rien dit ? Tu aurais dû nous le dire ! Sanglota Timo. Et Francky, imagine sa douleur, il aurait dû être le premier à savoir.

-Pardon, pardon… Elle m’a fait promettre de rien dire, je n’aurai pas dû… Je l’ai su lorsque je suis allé à l’hôpital pour après mon malaise à Berlin. (*)

-Franck doit le savoir, on doit lui dire !

-Ecoute parlons en d’abord à Sofia, c’est à elle de lui dire, pas à nous. »

Timo se leva, il attrapa une serviette et la jeta au visage de son ami.

« Ok si tu insiste ! Va l’appeler, dès que l’on rentre en Allemagne on la rencontre ! Mais je te préviens, si On me demande pourquoi je fais la gueule, je dis tout ! Je ne veux pas garder ça pour moi ! Je ne m’en sens pas capable. Il souffla dépité.
-Je l’ai bien fait moi !

-où tu va ?

-Je vais appeler Sofia. »






*Je ne me souviens plus de la ville où il a fait son malaise ! Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gwen01
Revolution BRONZE
avatar

Féminin Messages : 423
Age : 27
Localisation : Charente-Maritime
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: [Fiction] Là bas   Ven 19 Fév - 22:14

J'aime beaucoup ^^!

Six a écrit:
[color=violet]Chapitre 2

Entre ces deux amis d’enfance il s’était produit quelque chose de très rare, l’amitié. Mais pas comme celle qui se font et se défont aussi facilement qu’elles se sont faites. Leur relation était ce qu’était les limbes pour la vie et la mort. C’était entre les deux, impossible à définir avec des mots. C’était des regards, des sourires, des pleurs, un code dont personne à part eux ne connaissait le sens. Ce n’était ni de l’amour, ni de la simple amitié ; ce n’était pas non plus physique les limites étaient floues. L’amour fraternel était un terme trop fort pour décrire les liens qui les unissaient mais aussi trop faible.

=> très belle définition Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://love-panik01.skyrock.com
Six
Revolution BRONZE
avatar

Féminin Messages : 366
Age : 27
Date d'inscription : 21/09/2009

MessageSujet: Re: [Fiction] Là bas   Ven 19 Fév - 22:21

Je te remercie, c'est des cours de français assommant qui ont fait leurs œuvres ! Pis surtout, je trouve que ça leur ressemble !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
doof-tan
Panik FAN
avatar

Féminin Messages : 69
Age : 26
Localisation : France
Date d'inscription : 09/02/2010

MessageSujet: Re: [Fiction] Là bas   Sam 20 Fév - 0:05

Aïe, le choc.
Je plussoie gwen01 pour ta description de leur relation ! =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Six
Revolution BRONZE
avatar

Féminin Messages : 366
Age : 27
Date d'inscription : 21/09/2009

MessageSujet: Re: [Fiction] Là bas   Sam 20 Fév - 0:57

Je remercie Leaves, Pingoo et rengirl qui ont eu la gentillesse de chercher la ville exacte où David a fait son malaise, c'est à Köln en 2008.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elo
Panik FAN
avatar

Féminin Messages : 87
Age : 29
Date d'inscription : 18/01/2008

MessageSujet: Re: [Fiction] Là bas   Dim 2 Mai - 23:30

Très bon début continue comme ca Six
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
franky
Nouveau
avatar

Féminin Messages : 5
Age : 26
Localisation : Dans ses bras
Date d'inscription : 04/09/2008

MessageSujet: Re: [Fiction] Là bas   Ven 14 Mai - 20:22

j'ai vraiment adoré vivement la suite j'ai hâte de découvrir la suite la réaction de Francky qui n'est pas trop dure a imaginer pauvre Francky je l'adore lui en plus ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Six
Revolution BRONZE
avatar

Féminin Messages : 366
Age : 27
Date d'inscription : 21/09/2009

MessageSujet: Re: [Fiction] Là bas   Mer 20 Avr - 10:55

Chapitre 3


10 minutes, cela faisait 10 minutes qu’ils attendaient. Timo s’impatientait et David ne savait pas quoi faire pour le calmer. Ils avaient l’horrible impression que le temps se jouait d’eux. David jouait du piano sur ses genoux pour tenter de passer le temps et Timo faisait d’incessant allées-retour dans son salon.

- Timo assied toi, tu me stress ! Souffla David
- Comme si tu avais besoin de moi pour ça ! Ironisa t’il

La sonnerie retentie. Sofia était là ! Elle était arrivé, 5 min avant l’heure prévu. Elle était devant la porte d’entrée ! Les garçons se figèrent.
Vivien qui était dans sa chambre interpella son colocataire de sa chambre !

- Timo, ça sonne !

Silence.

- TIMO, TU VAS OUVRIR ?

Silence.

- Bon, ok, j’y vais !

Ce fut Vivien qui alla ouvrir la porte, les garçons ne semblaient toujours pas vouloir bouger ! Ils entendirent la porte s’ouvrir et se refermer aussitôt. Les filles échangèrent quelques mots de politesse devant la porte avant d’arriver au salon. Ni Timo, ni David ne s’étaient levé du fauteuil pour l’accueillir. Sofia vint s’assoir sur une chaise devant eux. Ils ne parlèrent pas, ils osaient à peine se regarder. L’air était pesant, comme si lui aussi retenait son souffle. David était mal à l’aise, il serra les poings pour dissimuler son anxiété. Il avait l’impression d’avoir trahi Sofia d’une certaine manière. Elle lui avait demandé de garder le silence et lui n’avait pas su se taire. Vivien qui était debout dans l’encadrement de la porte s’en alla. Le claquement de la porte d’entrée les fit sursauter. Ils semblaient enfin se réveiller.

- Je suis désolé Sofia ! Non mais quel con je fais, ne pas savoir garder un secret ! Je n’ai pas pu lui mentir ! Crois moi, j’ai honte et je comprendrais si tu n’as plus confiance en moi ! Je ne sais pas quoi dire pour ma défense, je… je … la voix de David laissait transparaître son malaise et ses yeux commençaient à s’embuer. Je… tu…tu veux boire quelque chose ?

Demanda David hésitant, il senti que Sofia n’allait rien lui dire pour soulager sa conscience.

- Du cola si tu as !
- Je ne sais pas. Timo, en as-tu ?
- Pourquoi ? Demanda soudainement Timo les yeux dans le vague, la question les surpris tout deux.
- Ben… pour en boire !
- Je ne m’adressais pas à toi David ! Pourquoi Sofia ?
La gorge soudain sèche, elle ne sut quoi répondre. Pourtant elle savait cela beaucoup trop longtemps à son goût. Ça aurait dû sortir aisément ! Pourtant elle restait là, à le regarder perplexe, comme si on lui avait demandé de résoudre une enquête tel Sherlock Holmes.

- Je ne sais pas ! Que veux tu entendre Timo ?

Ses yeux commençaient à s’humidifier. Elle ne voulait pas en parler, comme si ça lui rappelait qu’à elle, jeune fille de 22 ans, il ne lui restait plus autant de temps à vivre.
Lorsqu’elle l’avait appris, elle était horrifier et pleurait à chaude larme en se demandant pourquoi. Puis sa peine avait laissée place à de la rage. Une colère sourde qu’elle tentait de contenir. Elle rageait lorsqu’elle pensait à ses tueurs en séries ou autre meurtriers. EUX vivaient des années durant au chaud, en prison à attendre gentiment la date de leur sortie.
Sofia ne voulait plus pleurer, de toute manière, ce qui devait arriver, arrivera. Ce qui lui faisait le plus mal, c’était le regard des autres, de ceux qui savent. Elle était prise d’accès de violence lorsqu’une personne la regardait avec pitié, sa chambre en était le témoin privilégié. Elle tenait à rester la même et c’est pour cela que peu de personnes était au courant et qu’elle souhaitait le cacher à Frank.
Paradoxalement, elle ne supportait plus d’entendre les plaintes des autres, dans son esprit on devait l’épargner pour ne pas la blesser. Les problèmes des autres lui semblait futiles. A ses yeux, l’importance qu’on leur accordait intensifiait leur teneur, comme si en les ignorants ils perdraient de leur importance, ils se liquéfiaient.

- Je ne sais pas, commençons par le fait de mentir à Frank, ou à nous, à tout le monde… ?

Timo explosa !

- Il a le droit de savoir ! Ce n’était pas à David de me l’apprendre d’ailleurs ! Je trouve ça horrible, il a fallut qu’il aille à l’hôpital à Köln pour l’apprendre ! De la bouche d’un pauvre interne qui s’occupait de toi !
- Alors là tu y vas un peu fort, je comptais sur le silence de David !

David rougit fortement.

- Jamais tu ne semble t’être posé la question du pourquoi je garde ça secret ! Tu est le premier à ouvrir ta bouche parce que tout ce qui en sors est parole divine, mais tu n’écoutes pas ! J’aurai voulu le dire…
- Alors pourquoi ne pas l’avoir fait !
- Parce que c’est dur ! « Salut Frank, ça va ? Ah au faite, je vais crever demain ! » mais ça tu sais pas ce que c’est ! L’entendre parler de maison, d’enfants ou d’une quelconque vie de famille, c’est douloureux !
- Mais…
- Tais toi ! Tu as voulu que je t’explique, alors ferme là ! Franchement je…

Elle hésita durant un long moment avant de reprendre moins sûr d’elle :

- J’ai peur tu comprends ! J’aurai aimer ne jamais avoir à le dire, crois tu que ça m’amuse !

Sofia tentai de ne pas pleurer, elle commencait à renifler.

- Tu crois que c’est pas flippant de se lever chaque matin en pensant : « merci » ! Mets toi à ma place. Imagine toi durant 2 secondes ce qu’est de se réveiller, d’être agréablement surprise dès que t’ouvre les yeux en pensant « ouf je suis encore en vie ! ». Je n’ai aucune envie de finir comme ces personnes dont la seule image que l’on garde d’eux est celle d’un malade en phase terminal ! Frank le saura bien assez tôt t’inquiète pas pour lui, mais ne te prends pas pour Dieu en me disant quoi faire et comment le faire ! Je ne le tolèrerai pas !
- A t’entendre je suis un monstre. Murmura Timo. Je ne veux blesser personne, c’est juste que…
- Je n’ai pas dit ça ! Je ne voulais pas te blesser Timo, mais ce n’est pas comme dans les films hollywoodiens. Quand j’y repense… tu te présente avec une simple douleur au ventre, et un pauvre type se disant médecin se pointe, puant la cigarette à plein nez. Il te balance froidement « je suis désolé, mais nous supposons que vous avez un cancer ! Nous allons devoir effectuer d’autre test, rien est sûr, il y a une marge d’erreur ! ». J’ai mal rien que d’y penser !

Sofia qui s’était levée pendant qu’elle parlait, s’était mise à genoux devant la chaise. Elle avait un simple débardeur bleu et un soutien-gorge, mais elle avait l’horrible impression qu’elle étouffait, comme si une personne pesait de tout son poids sur sa poitrine. Les garçons la regardèrent inquiet.

- Sofia, ça va ?

David aurait voulu s’approcher et la prendre dans ses bras. Mais Timo avait été plus rapide

- Oui, ça va, je me sens un peu barbouillée.
- Attends, je t’aide on va dans la salle de bain !
- Surtout pas !

Elle avait parlé plus fort qu’elle ne l’aurait souhaité. Elle était essoufflée et instinctivement, elle se mit en boule au sol, bien que le geste était inutile, car ça ne facilitait en rien sa respiration.

- Je ne suis pas encore à l’agonie.
- Possible, mais je ne vais pas te laisser crever en plein milieu de mon salon !

La voix de Timo s’était adoucie.

- Je t’en prie laisse moi t’aider !
- Non, ne me donne pas l’impression d’être une pauvre bestiole que tu veux protéger. Je n’ai pas pensé à prendre mes médicaments pour me soulager.
- A présent tu es une espèce en voie de disparition alors je ne souhaite en rien accélérer le processus !

Sofia le regarda outrée par sa réflexion, mais elle n’ajouta rien. David était venu aider Timo sans piper mot. Son expression suffisait à laisser transparaître ce qu’il pensait ! Il l’aidèrent malgré sa désapprobation !

- Tu te sens mal à cause de la chimio ?
- Qui t’as dis ça ? Demanda t’elle lasse.
- Personne mais je sais que c’est difficile !
- Timo, ils m’ont diagnostiqué un cancer en phase terminal ! J’ai échappé à la chimio mais à savoir, j’aurai aimé en faire une. Seulement pour avoir l’impression que je pourrai m’en sortir. Ils m’ont ouverte au niveau du foie pour enlever les métastases. Ils n’ont mis que 20 min avant de voir que mon cas était perdu ! Si au début j’avais peur qu’ils restent trop longtemps sur moi, au moins j’ai été soulagé de voir que ça n’a pas été le cas ! Sofia tenta de plaisanter à nouveau.

Timo et David échangèrent un regard contrit ! Ils n’arrivaient pas à se détendre et à plaisanter. Ils avaient soutenus leur amie jusqu’à la salle de bain. Elle était à présent pâle et vomissait. Timo en profita pour tirer David hors de la pièce. Il souhaitait lui parler discrètement. Il lui murmura bien qu’ils soient dans une autre pièce.

- On devrait le dire à Frank. Tu lui dis ou je le fais ?

David le regarda surpris dans un premier temps, puis il s’énerva surprenant Timo lui-même.

- Nan mais tu te fous de moi ! Elle ne veut pas qu’on le dise, ça semble pourtant clair ! Tu veux qu’on te fasse un dessin ?
- Non, ça ira je vais me contenter de me démerder ! Apparemment tu préfère la laisser crever dans sa connerie. Donc autant que je me tourne vers une autre personne !
- Mais de quoi tu parle, elle essaye de partir la tête haute !
- Nan elle essaye de partir comme une égoïste ! Et tu pense comme elle, que Frank doit se démerder avec cette explication ! Tu lui diras quoi M. Je sais tout ! « Salut toutes mes condoléances, je le savais mais comme elle voulait pas te le dire, ben… j’ai rien dis ! Sinon on se rappelle et on se fait une salade de carotte ?* »
- Non mais…
- Franchement mets toi à sa place ! Imagine que ce soit toi à la place de Frank, tu ne souhaiterai pas le savoir avant de l’avoir enterrer ! Il a une chance de pouvoir lui dire au revoir, de pouvoir lui dire ce qu’il ressens une dernière fois ! Tout le monde n’a pas cette opportunité. Tu veux vraiment le lui enlever ?
- Bien sûr que non, mais je tiens aussi à respecter le choix de Sofia ! Elle veut vivre ses derniers mois de cette manière ! On doit respecter son choix ! Elle n’a pas 36 dernières volontés ! Elle en a qu’une seule, la laisser vivre comme si sa vie durerait une éternité ! Et je peux le comprendre contrairement à toi qui…
- Je le comprends aussi David ! Timo tente de protéger ceux qui vont rester, est-ce un tort ?

La voix fatiguée de Sofia les avaient coupé net. Toute leur colère était retombé comme un soufflé laissé trop longtemps au four !

- Je ne me sens pas bien, je vais rentrer. Avant de partir, je tiens à ce que les choses soient claires ! Je ne veux pas que Frank perde son temps à me pleurer tant que je serai en vie !
- Sofia… ce sera pire après ! Avec la douleur, je ne suis pas certains qu’il soit d’accord avec toi !
- Et qu’en sais tu ?
- Je n’en sais rien, mais si moi j’étais à sa place, j’aurai aimé pouvoir te dire avant que tu partes combien tu compte pour moi !

Elle baissa la tête, refusant d’écouter Timo. Cela remettrai en cause beaucoup trop de chose pour elle !

- Moi je préfère qu’on soit heureux jusqu’au moment fatidique ! J’ai la chance de pouvoir choisir un minimum de quelle manière je veux mourir, alors autant en profiter ajouta t’elle ironiquement.
- Si tu le dis… Non oublie. Je te préviens je ne lui dirai rien ! Ni David, ni moi ne devons lui dire, c’est à toi de le faire ! Par pitié, fait le bon choix !
- J’y ai déjà songé !
- Non je veux dire, pense à lui ! Pas à toi ! Ne pense pas à la manière dont toi tu aimerais partir, mais à la manière dont Frank voudrait te voir partir !

Sofia le regarda perplexe ! Dans un premier temps la dernière réflexion de Timo l’agaça, mais quelques secondes après une vois venue des profondeurs abyssale de son esprit lui souffla : « et s’il n’avait pas tort ! ». Elle n’avait jamais pris le temps de se demander de quel manière Frank voudrait que les évènements se déroulent. Elle savait ce qu’elle ne voulait pas, mais pas Franky ! Elle n’arrivait en rien à prévoir les gestes de son copain. Elle avait à l’instant précis la sensation de lui être inconnus. C’était étrange, et désagréable.

***

*désolé je voulais sortir une réflexion que mon frère sort tout le temps, « on s’appelle et on se fait un Kébab ! » sauf que David est végétarien du coup ça je me suis pris un gros trip bidon sur la salde de carotte ! Mais j’ai rien contre les végétariens ! Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Fiction] Là bas   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Fiction] Là bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [fan fiction] depuis se jour ou tout a changer ...
» fiction economique
» [CD] DARK TRANQUILLITY - Fiction (2007)
» Nouvelle fiction
» [Fan fiction] Dans la peau d'un garcon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.Panik-Music.fr :: Divers :: Fan Fictions-
Sauter vers: